vendredi 17 juillet 2015

Une fille parfaite - Mary Kubica

Synopsis :

« Je la suis depuis plusieurs jours. Je sais où elle fait ses courses, où elle travaille. Je ne connais pas la couleur de ses yeux ni comment est son regard quand elle a peur. Mais je le saurai bientôt. »
Incapable de dire non au séduisant et énigmatique inconnu qu’elle vient de rencontrer dans un bar, Mia Dennett accepte de le suivre jusqu’à chez lui. Sans savoir qu’elle vient de commettre une grave erreur. Et que rien, jamais, ne sera plus comme avant. Suspense psychologique envoûtant, Une fille parfaite possède une écriture affûtée, nerveuse, qui sait faire naître peu à peu une émotion bouleversante. Dans ce récit à trois voix, les apparences sont trompeuses, jusqu’à la révélation finale : un uppercut en plein cœur.
Vous n’oublierez pas Une fille parfaite. Vous n’oublierez pas Mia.


Alors j'ai reçu ce livre grâce à une opération "masse critique" de Babelio.  Tant mieux, parce que j'avais très envie de lire ce livre. 

Comment vous en parler sans trop vous en dévoiler ? Déjà le style d'écriture est très original : c'est un récit à 3 voix qui voyagent sans arrêt dans le temps (avant - pendant - après). On pourrait croire qu'on va être perdu, mais pas du tout parce que tout s'enclenche bien.

Mia, est kidnappée à la veille de ses 25 ans par Colin qui est payé pour ce job. Il doit juste l'enlever et la remettre à la personne qui le paye pour çà. Mais Colin change d'avis, et finalement il part avec Mia se réfugier dans un vieux chalet abandonné avec elle.

C'est Hayanna, la collègue de travail de Mia qui donne l'alerte. Parce que disons le tout de suite, Mia n'a pas de bonnes relations avec sa famille. On assiste alors aux recherches de Gabe, le policier chargé de l'enquête et qui met tout en oeuvre pour retrouver Mia. On a Eve, la maman de Mia, qui ne perd pas espoir de retrouver sa fille, malgré un mari arrogant et égoïste qui pense lui que c'est sûrement une excentricité de sa fille, le vilain petit canard de la famille. 

La fin est terriblement surprenante. 

Finalement j'ai beaucoup aimé ce livre. L'écriture est fluide et agréable. L'auteure nous tient en haleine jusqu'à la dernière ligne. Je ne peux rien vous dire de plus, ce serait prendre le risque de vous spoiler et il ne faut surtout pas.

Je remercie une fois de plus Babelio et les Editions Mosaïc pour l'envoi de ce livre.



2 commentaires:

  1. une chose est sur te critique donne envie de le decouvrir

    RépondreSupprimer