jeudi 7 novembre 2019

Entre ciel & Lou - Lorraine Fouchet

Synopsis : Jo vient de perdre l'amour de sa vie, son souffle, son rire et son appétit : Lou. Il est désormais seul sur l'île de Groix, leur île, celle qu'il a choisie et qu'elle a épousée en même temps que lui. Lors de ses funérailles, entouré de ses enfants, Cyrian et Sarah, avec qui il nourrit des rapports distendus, le notaire lit le testament. Jusqu'à cette annonce fracassante : Jo l'a trahie. Stupeur ! Ce dernier comprend que Lou, mère dévouée et épouse amoureuse, n'a pas dit son dernier mot et lui lance un ultime défi. Son " piroche " aura deux mois pour renouer avec Cyrian et Sarah, et surtout, les rendre heureux. Mais entre une belle-fille acariâtre et jalouse, un fils sur la défensive, une petite-fille en mal de père et une fille cabossée par l'amour, Jo a du pain sur la planche... Haut les cœurs ! Chaque famille a son lot de secrets, de colères tues et de sourires entendus. Lou, Jo et leurs enfants ne dérogent pas à la règle. Mais est-il jamais trop tard pour se retrouver et rattraper le temps perdu ?


Cela fait un moment que j'ai ce livre dans ma PAL. Je l'avais gagné lors d'un concours sur Twitter. Il était donc temps de le sortir. 

Entre Ciel et Lou c'est l'histoire de Jo. Il vient de perdre l'amour de sa vie : Lou. Comment vivre sans celle qui faisait battre son coeur depuis tant d'années ? Lou qui était le ciment de leur famille. Lors des funérailles,  le notaire va leur faire la lecture du testament de Lou. Même dans la mort elle va continuer de surprendre Jo. En effet, elle donne deux mois à Jo pour tenter de renouer avec ses enfants : Cyrian et Sarah et surtout de faire en sorte de les rendre heureux. Jo sait que cela ne sera pas une mince affaire car il entretient avec ses enfants une relation plutôt épineuse. Mais pour Lou, pour leur amour, il va relever le défi. 

Je m'arrête là pour l'histoire. Avant de continuer, autant vous le dire tout de suite, j'ai vraiment beaucoup aimé ce roman. L'histoire de Jo & Lou est touchante, et le personnage de Jo va d'emblée nous attendrir. Lui ce père absent de par son travail, qui s'est toujours reposé sur Lou va devoir faire face seul et tenter de  réapprendre à connaître ses enfants. Aujourd'hui Cyrian et Sarah sont deux adultes qui font leur vie et qui n'ont pas besoin de leur père. Mais sont-ils heureux pour autant ? Lou laisse entendre le contraire avec ce testament. Jo va devoir alors, faire son deuil et mener sa mission à bien. Mais comment faire sans Lou à ses côtés ? Sa douce Lou qui même de l'au-delà veille encore sur sa famille avec ce défi qu'elle a lancé à Jo.

Entre ciel et Lou est un très beau roman sur la famille, le deuil, l'amour et l'amitié. Lorraine Fouchet va nous faire entrer au sein de cette famille désunie par le décès de Lou mais également par des non-dits et des secrets. Elle va nous montrer que parfois la haine et l'amour ne sont qu'un même sentiment et que rien ne vaut la chaleur de la famille. Malgré les rancoeurs, les difficultés de la vie, si on communique, si on s'écoute, alors tout devient possible. Ce roman est une ode à la famille.

Entre ciel et lou c'est aussi l'écriture de Lorraine Fouchet. Une écriture qui nous berce au guide des pages, un peu comme une comptine chuchotée à l'oreille. Elle nous transmet de belles émotions à travers ses mots si justement choisis. Bref, c'était la première fois que je lisais cette auteure, et ce ne sera sûrement pas la dernière.

Entre ciel et Lou est disponible aux Editions Héloïse d'Ormesson.


lundi 28 octobre 2019

Sous un ciel écarlate de Mark Sullivan

Synopsis : En 1943, Pino Lella est un jeune Italien comme les autres : il aime la musique, les filles, et ne veut pas entendre parler de la guerre ni des nazis. Mais le temps de l'innocence prend fin lorsque l'appartement familial est détruit par un raid des Alliés sur Milan. Pino entre alors dans la clandestinité en rejoignant un réseau qui aide les Juifs à passer en Suisse. Il y rencontre Anna, jolie veuve de six ans son aînée, dont il tombe follement amoureux.

jeudi 3 octobre 2019

Rage blanche - Becky Masterman

Synopsis : À 59 ans, Brigid Quinn aspire à une vie tranquille après des années à combattre le crime. Mais l'affaire des "meurtres de la route 66" refait bientôt surface. Brigid n'a jamais réussi à mettre la main sur cet implacable tueur en série, qui compte parmi ses victimes son ancienne partenaire, Jessica. Convaincue que l'homme arrêté n'est pas le vrai coupable, l'ex-agente du FBI n'a d'autre choix que de se confronter elle-même à cette sordide affaire. Voilà une héroïne qui ne ressemble à aucune autre ! Cette dure à cuire, prompte à la dérision, nous fait trembler et sourire dans une intrigue palpitante sur fond de paysage mythique.

J'ai sorti ce livre de mon énorme PAL cet été pendant mes congés.

Dans Rage blanche, nous faisons la connaissance de Brigid Quinn, jeune retraitée. Auparavant elle était agent du FBI et traquait les tueurs en série, notamment le meurtrier de la route 66 qu'elle n'a jamais pu attraper. Aussi, quand il refait surface, Brigid reprend du service.

Quoi vous dire sur ce thriller ? C'est un classique du genre. Un tueur en série, un flic qui lui court désespérément après. Oui mais voilà Brigid Quinn est un personnage attachant. En effet, elle qui aspire aujourd'hui à une vie "normale" va vite se retrouver au pied du mur  lorsqu'après des années de silence, le meurtrier après qui elle a tant couru refait surface. Un suspect est arrêté, mais Brigid est persuadée que ce n'est pas lui le meurtrier. Connaissant l'affaire sur les bouts des doigts elle va alors elle-même mener l'enquête, allant jusqu'à risquer sa propre vie.

Personnellement, même si Rage blanche a été une lecture plus qu'agréable, il ne restera pas gravé dans ma mémoire. En effet, pas de grande surprise, si ce n'est peut être l'identité du coupable. Heureusement, ce livre a un bon rythme ce qui fait qu'il se lit vraiment bien. Mais pour ma part, je n'ai pas retrouvé ce que j'aime tant dans le polar/thriller : ne plus pouvoir me détacher du roman et être surprise.

Cependant l'intrigue tient la route et c'est un polar qui plaira sûrement aux novices dans le genre ou aux lecteurs qui n'apprécient pas trop le gore, car là on reste sur du polar politiquement correct.

Rage Blanche est publié aux Editions J.C Lattès.


jeudi 26 septembre 2019

Dusty - David Atcock

Synopsis : Durant l'année de l'élection de JFK,sans distinction entre hommes,femmes et enfants,un tueur sévi dans les rues d'une ville du Texas,Dusty.
C'est avec l'enlèvement de Peter que l'affaire reprend.
Après plusieurs années de silence,le retour de Mark Sanders marque une nouvelle avancée dans l'enquête.
Qui peut bien se cacher derrière de telles horreurs?
Qui est le tueur? 


Cela faisait un moment que Dusty était dans ma PAL numérique, et ma panne de lecture s'étant (enfin) éclipsée, j'ai pu rallumer ma Kindle. Lorsque j'ai acheté Dusty, je me suis fiée à la couverture d''abord que j'ai trouvée magnifique. Le résumé quant à lui est évasif et ne nous apprend pas grand chose. 

Nous sommes à Dusty, petite ville du Texas. Peter, un jeune garçon vivant seul avec sa mère est enlevé. Il semblerait que ce soit l’œuvre d'un tueur en série qui opérait durant l'année de l'élection de JFK. Mark Sanders qui, à l'époque, enquêtait sur cette affaire, va être amené à reprendre son service. Sa femme et sa fille ont justement été tuées par ce tueur. Il a, depuis, sombré dans l'alcoolisme. Il va alors être animé d'une rage impressionnante pour tenter de retrouver Peter, et surtout le retrouver en vie. 

Je m'arrête là pour l'histoire. Dusty est un thriller qui se lit plutôt bien. Le rythme est bon, et pendant les trois quarts du livre on tourne les pages sans s'en rendre compte. David Atcock tient bien son lecteur en haleine. Malgré quelques incohérences de débutant, Dusty a été une bonne lecture pour moi. L'histoire tient la route, et le suspens est bien là. Ceci dit, la fin aurait méritée d'être un peu mieux amenée, mais personnellement cela n'a pas entâché ma lecture. Les personnages sont bien travaillés même si certains points auraient pu être développés davantage, comme par exemple l'alcoolisme de Mark. Je m'explique, au début du roman, Mark est dans un état pitoyable, ivre du soir au matin. Et lorsqu'il reprend du service, on dirait que cette addiction a complètement disparu et sans aucun problème, ce qui semble un peu invraisemblable. Peut être que la psychologie du tueur aurait pu être davantage exploitée également. Surtout que la motivation de ce tueur est des plus originales.

Dusty est le premier roman de l'auteur, aussi je lui pardonne bien volontiers toutes ces petites "erreurs". Je trouve également que c'est très prometteur pour la suite.  En attendant, j'ai littéralement dévoré ce livre et si vous aimez les thrillers, les années cinquante et les tueurs en série, rendez-vous à Dusty !

Dusty est disponible par ici

mardi 24 septembre 2019

Juste avant le bonheur - Agnès Ledig

Synopsis : Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fées. Caissière dans un supermarché, elle élève seule sont petit Lulu, unique rayon de soleil d'une vie difficile. Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui sourire. Ému par leur situation, un homme les invite dans sa maison du bord de mer, en Bretagne. Tant de générosité après des années de galère : Julie reste méfiante, elle n'a pas l'habitude. Mais pour Lulu, pour voir la mer et faire des châteaux de sable, elle pourrait bien saisir cette main qui se tend...


Cela fait très longtemps que ce roman est dans ma PAL. Aussi j'ai profité des mes vacances pour le sortir. Et je me demande à présent pourquoi j'ai attendu autant de temps pour l'ouvrir. 

Juste avant le bonheur c'est l'histoire de Julie, jeune fille de 20 ans qui élève seule son petit Ludovic de 3 ans. Lorsqu'elle est tombée enceinte, son petit ami de l'époque n'a pas assumé et s'est enfui en courant, et ses parents lui ont littéralement tourné le dos. Aussi essaye-t-elle de survivre comme elle peut pour élever son fils. Pour cela, elle est caissière dans un supermarché et ses fins de mois sont de plus en plus difficiles. Un jour, alors qu'elle vient de se faire passer un savon par son patron, elle va rencontrer Paul, qui passe à sa caisse. Touchée par cette jeune femme qu'il voit pleurer, il va alors lui proposer de déjeuner avec elle, en tout bien tout honneur. Julie tout d'abord méfiante, va accepter, en se disant qu'au pire, elle aura pris un bon repas. Lors de ce repas, Paul va alors proposer à Julie de l'accompagner avec Ludovic dans sa maison en Bretagne. Même si Julie ne comprend pas les raisons qui poussent Paul à faire preuve de tant de générosité, même si elle reste méfiante quant à ses intentions, elle va accepter, pour son fils, pour qu'il voit la mer au moins une fois. Et si enfin la roue tournait ? Et si enfin, Julie allait avoir droit au bonheur ? 

Je m'arrête là pour l'histoire. Juste avant le bonheur est un livre comme je les aime, un livre doudou. Cette lecture m'a profondément bouleversée et l'épreuve que va traverser Julie m'a prise aux tripes ! Comment une si jeune femme, déjà si marquée par la vie va trouver la force de se relever ? Mais c'est qu'elle est forte notre Julie, un vrai roc ! De mémoire, ça faisait longtemps que je n'avais pas autant pleuré à la lecture d'un livre. L'écriture, les mots d'Agnès Ledig m'ont touchés, et je me suis vraiment attachée à Julie. 

C'est difficile de vous parler de ce roman sans rien vous dévoiler de plus. Ce que je retiens de ce livre c'est que les épreuves de la vie peuvent vous rendre plus forts. Dans son malheur, Julie a eu la chance d'être bien entourée, d'avoir trouvé en quelque sorte une deuxième famille, et c'est çà qui va lui permettre de se relever et d'avancer. Et malgré les larmes versées, Juste avant le bonheur est un énorme coup de coeur pour moi. Une lecture qui fait du mal, mais qui fait aussi le plus grand bien. C'est paradoxal, mais lisez-le vite et vous comprendrez ainsi ce que je veux dire. 

Juste avant le bonheur est disponible aux éditionsAlbin Michel ainsi qu'aux éditions Pocket.


lundi 23 septembre 2019

Cachemire rouge - Christiana Moreau

Synopsis : Trois destins liés par un fil rouge, celui d’un précieux cachemire tissé de manière ancestrale. Toscane. Alessandra est fière de la qualité des pulls et étoffes qu’elle vend dans sa boutique de Florence. Une fois par an, elle va s’approvisionner en Asie. Jusqu’à ce coup de foudre pour le cachemire rouge filé par une jeune fille, Bolormaa. Dans les steppes de Mongolie, celle-ci mène une existence nomade avec sa famille, en communion avec la nature. Mais, lorsqu’un hiver glacial décime leur troupeau de chèvres, elle doit quitter ses montagnes pour travailler à l’usine
en Chine. C’est là qu’elle rencontre XiaoLi. Bientôt, dans l’espoir de se construire un avenir meilleur, les deux amies font le choix du départ. De l’Asie à l’Europe, du Transsibérien jusqu’en Italie, elles braveront tous les dangers pour prendre leur destinée en main et tenter de réaliser leur rêve.


J'avais lu le premier roman de Christiana Moreau publié également chez Préludes, la sonate oubliée et cela avait été un véritable coup de coeur. Aussi quand on m'a proposé la lecture de son nouveau roman, je n'ai pas hésité une seule seconde.

Cachemire rouge c'est l'histoire de Bolormaa, jeune fille mongole qui vit dans les steppes de Mongolie avec sa famille. Ils vivent en communion avec la nature en élevant un troupeau de chèvres et ainsi tisser le cachemire, une matière noble et précieuse. A chaque traîte, le père de Bolormaa lui autorise de garder le duvet des 5 premières chèvres. Elle réalise ainsi un pull unique en cachemire rouge. La couleur est le résultat d'une teinture naturelle à base de plantes dont seule Bolormaa connaît le secret hérité de sa grand-mère. Mais, un hiver glacial décime une grande partie du troupeau. Aussi, Bolormaa et sa famille sont obligés de quitter les steppes pour s'installer à Ordos, grosse mégalopole. Bolormaa va alors vendre son unique pull à Alessandra, qui tient une boutique à Florence.
Pour pouvoir survivre, Bolormaa va travailler en usine en Chine. Elle y fait la connaissance de XiaoLi, qui deviendra sa seule amie. Ensemble elles vont nourrir des rêves de vie meilleure.

Je m'arrête là pour l'histoire. Mon Dieu quel roman ! C'est un véritable coup de coeur pour moi ! Et à l'heure où je rédige ma chronique, j'ai bien peur qu'elle ne soit pas à la hauteur de ce magnifique livre. Difficile de trouver les mots tellement cette lecture m'a captivée. Cachemire rouge est un livre qui m'a fait ressentir diverses émotions. Christiana Moreau raconte parfaitement cette histoire. Bolormaa est une héroïne tellement attachante. Elle va devoir traverser tellement d'épreuves mais malgré tout elle reste pleine d'espoir. Et nous allons la suivre avec bienveillance dans son périple qui la mènera jusqu'en Italie.

Cachemire rouge c'est une ode à l'amitié et à l'entraide mais aborde également des sujets moins gais tels que l'esclavagisme moderne, la pauvreté. Christiana Moreau nous fait voyager d'Asie en Europe comme si on y était.

En conclusion je ne peux que vous recommander ce roman qui m'a profondément touchée. Bolormaa est un de ses personnages de roman qui vous marque, que vous ne pouvez pas oublier.

Cachemire rouge est disponible aux éditions Préludes.


dimanche 22 septembre 2019

A corps perdu - Marie Talvat & Alex Laloue

Synopsis : Alors que sonne la quarantaine, le commissaire Galien a perdu ses illusions de jeune flic. Hanté par le souvenir d'une opération qui a mal tourné, il a choisi de laisser derrière lui les frissons de la Brigade Criminelle à Paris pour un poste confortable à l’État Major.
Jamais il n'aurait pensé que sa route croiserait à nouveau celle de Pauline Raumann, la seule femme qu'il ait jamais aimée et qui l'a quitté dix ans plus tôt. Mais lorsque le fils de cette dernière est kidnappé dans des circonstances étranges, Arsène Galien ne peut s'empêcher de se mêler de l'enquête.

Lancés dans une impitoyable course contre la montre, les anciens amants vont devoir faire face à leurs vieux démons pour tâcher de retrouver l'enfant. Entre remords, griefs et faux-semblants, ils apprendront que le désir de vengeance n'a pas de délai de prescription, et que l'on ne peut se fier à personne, pas même à ceux qui nous sont les plus proches. 


J'avais lu & adoré Comme des bleus, le premier roman de ce duo d'auteur. Alors quelle joie de pouvoir retrouver Arsène et Pauline.  

Dans A corps perdu, nous retrouvons donc Arsène Galien qui est passé de "bleus" à un poste haut placé à l'Etat Major. Alors qu'il arrive pour prendre son poste un matin, il assiste à une scène qui va lui mettre un électrochoc, en direct sur les caméras de surveillance. En effet, sur cette vidéo un enfant se fait kidnapper sous les yeux de sa mère impuissante. Cette mère n'est autre que Pauline, la femme qu'il a toujours aimé et qui l'a quitté il y a 10 ans. Il va alors tout faire pour se retrouver mêler à l'enquête. Oui mais voilà, Pauline ne semble pas ravie de le revoir.Elle qui a refait sa vie dans un petit cocon bourgeois n'a absolument pas envie de le revoir faire surface dans sa vie. Il faudra quand même faire fi du passé si ils veulent retrouver l'enfant, surtout que le temps qui passe joue contre eux. 

Je m'arrête là pour l'histoire. Quoi vous dire ? Déjà en ouvrant ce livre, j'espérais que Marie Talvat & Alex Laloue réussisse une fois de plus à me happer et à me faire vibrer. Réussir un premier roman c'est une chose, transformer l'essai c'en est une autre. Hé bien, ils ont réussi ! Ils l'ont fait ! A corps perdu est une belle réussite. Franchement, j'adore retrouvé des personnages que j'ai beaucoup aimé, surtout quand ils ont pris des coups comme Arsène. Les retrouvailles ne seront pas celles qu'on aurait pu espérer, car bien évidemment au départ, Pauline est très réticente par rapport à l'implication d'Arsène dans l'enquête. Mais il va réussir à regagner sa confiance et ensemble ils vont alors tout mettre en oeuvre pour tenter de retrouver Gabriel. 

J'ai retrouvé dans ce livre, ce que j'avais beaucoup aimé dans le précédent. A savoir déjà, l'alternance des points de vue. C'est une exercice assez difficile, mais il est réalisé avec brio, aucune redondance, ni lenteur. Et le grand point pour moi de ce polar c'est le style d'écriture : frais et moderne. Ce qui nous donne un livre rythmé dans lequel on ne s'ennuie jamais. J'ai également particulièrement apprécié les passages "flashback" qui nous permettent de mieux comprendre comment Arsène et Pauline en sont arrivés là. Bref, vous l'aurez compris A corps perdu est un livre à lire de toute urgence ! Alors qu'attendez-vous ??

A corps perdu et comme des bleus sont tous les deux disponibles aux Editions Plon. 



lundi 2 septembre 2019

Une proie idéale - Helen Fields

Synopsis : Bienvenue à Édimbourg, capitale européenne du crime. Au cours d'un festival de rock, un travailleur social est éventré d'un coup de lame. Personne n'a vu son meurtrier. La semaine suivante, le corps d'une maîtresse d'école, étranglée avec sa propre écharpe, est retrouvé sur un tas d'ordure. Les inspecteurs Ava Turner et Luc Callanach ne trouvent aucun lien entre les meurtres, aucun mobile, jusqu'à ce qu'apparaissent, en ville, des graffiti décrivant les victimes... Ils comprennent alors que ceux-ci sont réalisés avant et non après les assassinats et que le meurtrier annonce sa prochaine victime. 


 J'ai eu la surprise de recevoir ce livre dans ma boîte aux lettres. Je ne connaissais pas du tout l'auteure, et ce fut donc  une totale découverte. Après avoir lu la quatrième de couverture, j'étais totalement emballée. D'autant plus qu'à ce moment là je traversais une panne de lecture. Alors lorsque je me suis plongée dedans, j'espérais qu'il m'aiderait. 

L'intrigue d'Une proie idéale se déroule à Edimbourg. Lors d'un festival de Rock, un jeune homme est éventré subitement et personne n'a vu son meurtrier. Les inspecteurs Ava Turner et Luc Callanach se retrouvent en charge de l'enquête. Alors qu'ils sont dans l'impasse, un deuxième crime est commis. Les victimes n'ont aucun lien entre elles et surtout il semblerait que ce ne soit pas le même assassin. S'agit-il d'un tueur en série, d'un duo ? Alors que l'enquête piétine et que les crimes continuent, nos enquêteurs vont découvrir des graffiti en ville annonçant les meurtres. 

Je m'arrête là pour l'histoire. Une proie idéale m'a sorti de ma panne de lecture, sachez-le !Alors que je n'arrivais plus à lire plus de 10 lignes d'affilées, là j'ai avalé les pages les unes après les autres. Quel soulagement ! J'ai adoré ma lecture et ce duo d'enquêteurs. Les crimes sont odieux et violents et on se demande bien à quel genre de tueur on a affaire. Helen Fields  nous entraîne dans une intrigue extrêmement bien ficelée. Et le dénouement m'a laissée sans voix. Une fois commencée ma lecture j'ai eu du mal à m'arrêter de tourner les pages. Les meurtres s'enchaînent et on ronge ses ongles en voyant les enquêteurs piétiner et ne pas avancer. Tout est savamment bien orchestré.

Une proie idéale est la deuxième enquête d'Ava et Luc, aussi je pense qu'à l'occasion je lirai leur précédente enquête. Ava et Luc sont deux personnages diamétralement opposés mais leur duo fonctionne bien parce qu'il y a le même respect mutuel et la passion de leur travail.

En conclusion Une proie idéale est un thriller efficace avec une intrigue qui fonctionne bien. Et personnellement, j'ai adoré. 

Une proie est idéale est disponible aux Editions Marabout. 


mercredi 21 août 2019

Chaussures à son pied - Marianne Levy

Synopsis : Ressembler à Hugh Grant? Sur le papier, c'est un peu le fantasme de tous les célibataires... dans la réalité, c'est, disons, compliqué à assumer. Surtout quand on s'appelle Samuel, qu'on vit à Londres, que sa colocataire a décidé que l'une de ses missions sur Terre était de vous caser pour démontrer que Cendrillon est plus qu'un conte de fées. Et qu'on désire devenir le nouveau Shakespeare. Il ne pouvait pas prévoir que pour réaliser son rêve, il serait obligé de jouer les princes charmants. Soit son pire cauchemar...


 Si vous êtes habitué(e) de mon blog, vous le savez, Marianne Levy est une auteure que j'apprécie énormément. Aussi lorsque son nouveau bébé est sorti, bien évidemment j'étais de la partie. Alors malheureusement il est tombé à un moment où je n'étais pas au top de ma forme, du coup je l'ai un peu mis de côté parce que j'avais peur de ne pas l'apprécier à sa juste valeur. 

Je l'ai donc ressorti et lu. Chaussures à son pied c'est l'histoire de Cendrillon revisitée. On y rencontre Samuel, un garçon charmant, sosie de Hugh Grant qui plus est. Il aspire à devenir le nouveau Shakespeare mais en attendant il travaille comme traducteur pour une série à succès. Français de naissance, il vit à Londres depuis peu dans un loft avec des colocataires. L'une d'elle décide de le caser à tout prix pour prouver que Cendrillon n'est pas qu'un conte de fées et que le prince charmant existe bel et bien.

Je m'arrête là pour l'histoire. Quoi vous dire ? Chaussures à son pied est un roman feel-good qui se lit très bien. J'ai aimé tous les personnages, comme si je m'étais fait une nouvelle bande de potes. Le style de Marianne est toujours aussi agréable. On y retrouve des répliques à mourir de rire, des scènes burlesques mais aussi et surtout de l'émotion et des bons sentiments. Et moi çà j'aime et je valide ! 

Chaussures à son pied ne m'a pas autant plu que La malédiction de la zone de confort (retrouvez ma chronique ici) qui avait été un  véritable coup de coeur, mais j'ai vraiment adoré parce que Marianne Levy écrit des histoires sur la vie, sur le temps qui passe, sur l'amitié, toutes ces petites choses qui sont de grands bonheurs. Et puis ce sont des scènes qu'on peut avoir vécu ou vivre, d'où le fait qu'on s'identifie très bien aux personnages. 

Bref, si vous ne connaissez pas encore Marianne Levy, alors c'est peut être le moment de vous laisser tenter pour la découvrir non ? Alors chaussez vos escarpins ou vos converses et allez à la rencontre de Samuel et compagnie.

Chaussures à son pied est disponible aux Editions Pygmalion.


lundi 19 août 2019

L'inconnue de l'équation - Xavier Massé

Synopsis : Quatre heures. La police n'a que quatre heures pour démêler ce qui ne semblait être au départ qu'un simple drame familial : un couple, Juliette et François, retrouvé carbonisé, leur fils, Julien, gisant au sol.
Deux salles d'interrogatoires, deux témoins de la tragédie : la mère de François et une flic déjà présente sur les lieux. Deux versions, deux visions différentes.
Accident, meurtre, ou vengeance ?
Une toile d'araignée va se tisser peu à peu et d'une simple énigme va surgir une équation… aux multiples inconnues.

 C'est dans le cadre de mon partenariat avec les éditions Taurnada que j'ai reçu ce livre. J'étais curieuse de découvrir ce roman surtout que le résumé est plutôt très tentant. 

Une fois n'est pas coutume, je lis ce roman bien après tout le monde, mais finalement je préfère car cela me permet d'oublier un peu toutes les chroniques que j'ai lues. Je ne connais Xavier Massé que de nom, j'ai en effet dans ma PAL son premier roman Répercussions

Dans l'inconnue de l'équation, on se trouve face à un drame. Juliette et François, un couple, sont retrouvés carbonisé dans leur maison, et Julien leur fils est entre la vie et la mort. De ce drame, on ne sait pas grand chose. Il y a juste deux témoins : la mère de François et une flic qui était présente sur les lieux. Pourquoi ces deux personnes étaient-elles présentes ? Que s'est-il passé ? La police va tenter de démeler cette histoire en interrogeant les deux témoins. 

C'est donc comme cela que le livre va se dérouler. Nous allons suivre les interrogatoires des 2 témoins. Chacune a sa version, chacune a sa vision. Pour essayer de comprendre, il va falloir remonter le temps. Comment deux personnes qui s'aiment en sont arrivées à s'entretuer ?

Personnellement, j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire. Les interrogatoires croisés m'ont un peu perturbée dans ma lecture. Mais lorsqu'enfin au bout de quelques pages j'ai été happée, il me fallait découvrir l'issue. Et c'est là que Xavier Massé frappe fort. En effet, c'est un véritable labyrinthe dans lequel il nous promène à sa guise. Il y a beaucoup de dialogues ce qui fait que c'est un roman qui se lit plutôt vite. Plus on  avance dans l'histoire et plus on commence à démêler les fils qui constituent cette histoire.

L'inconnue de l'équation est vraiment un livre bien écrit. L'intrigue est bien ficelée. Les personnages des deux témoins ne sont pas très approfondis, ceci dit ce ne sont pas eux qui nous intéressent dans l'histoire. On en apprend par  contre bien plus sur Juliette et François. On refait leur parcours de vie pour tenter de comprendre comment ils en sont arrivés là. Et on finit par comprendre. 

En conclusion, une fois de plus, les éditions Taurnada offrent une publication de qualité. Si vous aimez les huis clos, les intrigues tordues et les dénouements surprenants alors plongez vous dans l'inconnue de l'équation et tentez de la résoudre. 

Je pense que du coup, je ne vais pas tarder à découvrir Répercussions.