jeudi 24 décembre 2015

Joyeuses fêtes de fin d'année

Il est temps pour moi de vous souhaiter à tous et à toutes de joyeuses fêtes de fin d'année. Le blog va se mettre en pause pendant les fêtes. Nous nous retrouverons l'année prochaine.
En attendant, profitez bien de ces instants en famille et entre amis. 



mercredi 23 décembre 2015

Bilan livresque 2015

2015 touche à sa fin, et il est temps pour moi de vous faire part de mon bilan livresque.
2015 est un bon cru, puisque c'est l'année où je me suis remise à la lecture. J'ai lu une petite soixantaine de livres, tout genre confondus. 

Mon histoire avec la lecture a toujours été compliquée, avec des hauts et des bas, mais j'avoue que cette année, depuis que je m'y suis remise, je n'ai pas eu de bas. Et je crois que c'est parce que cette année, j'ai vraiment mélangé tous les genres : thriller, romance, polar, humour, témoignage. C'est en fait cette variété qui a fait que du coup je n'ai jamais décroché. Et comme cela a bien fonctionné, je vais poursuivre sur ce mode. 

Bon assez bavardé ! J'ai vraiment eu de belles lectures cette année, parmis lesquelles des vrais coups de coeurs. Ce ne sont pas forcément des livres sortis en 2015, puisque je lis au gré de mes envies surtout. 

1 - Meurtres pour rédemption de Karine Giebel

Ce livre m'a profondément marqué. C'était le deuxième roman de Karine Giebel que je lisais, et j'ai pris une claque monumentale ! On m'avait pourtant prévenu, mais je ne l'ai pas vu venir. Puissant, profond, violent, émouvant... Un mélange de sentiments qui m'a touché au plus profond. Il va être en tête de mes coups de coeur un moment je crois. 




2 - Tu tueras le Père de Sandrone Dazieri

Premier livre de cet auteur italien. Reçu dans le cadre d'une masse critique Babelio. Là encore un vrai coup de coeur pour cette histoire et ses 2 personnages principaux si attachants. Un thriller haletant, un page-turner réussi. Vraiment pour les fans de thrillers, je ne peux une fois de plus que le conseiller. 



3 - Les gens heureux lisent et boivent du café d'Agnès Martin-Lugand

Découverte pour moi de cette auteure. Lu en quelques heures, il m'a beaucoup touché. Cette histoire si émouvante m'a là encore marqué. J'ai vraiment hâte de me procurer la suite pour savoir ce que devient Diane, personnage attachant. 



4 - La saveur de l'amitié de Darien Gee

En dehors de l'anecdote personnelle de l'achat de ce livre (cf ma chronique), ce livre a été un coup de coeur, une belle découverte.  J'ai été touchée par cette histoire qui met en avant l'amitié, la solidarité et l'amour. Un livre qui fait du bien au moral et au coeur. 



5 Code 93 d'Olivier Norek

Découverte de cet auteur pour moi cette année. Et gros coup de coeur. J'ai beaucoup aimé le réalisme de ce polar. Olivier Norek est sans aucun doute une valeur sûre. On attend d'ailleurs son prochain roman courant 2016 avec impatience.



Voilà mon top 5 de l'année. J'aurais pu faire un top 10, mais je ne voulais retenir que les coups de coeur.

Sinon 2015 a été pour moi l'occasion également de confimer des auteurs comme Donato Carrisi. De découvrir des auteurs que j'ai adoré lire : Delphine De Vigan, Sophie Kinsella, Gilles Legardinier. Et puis bien sûr 2015 est aussi l'année où j'ai décidé de créer ce blog. Et depuis je ne regrette absolument pas ma démarche, puisqu'il m'a permis de faire la connaissance d'auteurs très sympathiques : Sophie Auger, Anna Lyra, Thierry Berlanda, Eddard Mingwe. 

Bref, je souhaite que 2016 soit tout aussi bon côté lecture, voire même encore plus prolifique ! 





mardi 22 décembre 2015

Faisons un point sur ma PAL

En cette fin d'année, et avant de faire mon bilan livresque 2015, je voulais faire un point sur ma PAL. 

Je m'étais toujours promis de ne pas dépasser le chiffre 100. Parce que passer à 3 chiffres, là ça devient grave... non ? Bon un peu quoi... et jusqu'à présent j'y arrivais plutôt bien. Mais là avec les cadeaux, les envois de livres et mes achats et bah voilà ça y est c'est fait.... Bon je sais, y'en a qui vont me dire que ce n'est pas grand chose, qu'une PAL ça se réduit etc.... 

Et vous, dîtes moi ? votre PAL ? grosse ou petite ? riche & variée ? des livres qui prennent la poussière ? 

Quels livres me conseillerez-vous de lire en premier dans ma PAL ? La parole est à vous ! 

Allez, voici ma PAL :

Et soudain tout change - Gilles Legardinier
De toute urgence - Lorraine Fouchet
B.M. Blues - Françoise Bourdin
Rendez-vous à Kerlo'ch - Françoise Bourdin
N'oublier jamais - Michel Bussi
Lucy - William Trevor
Boomerang - Tatiana de Rosnay
Elle s'appelait Sarah - Tatiana de Rosnay
Que serais-je sans toi ? - Guillaume Musso
La grand-mère de Jade - Frédérique Deghelt
Dôme, tome 2 - Stephen King
 Docteur Sleep - Stephen King
 Joyland - Stephen King
Mr Mercedes - Stephen King
 Blaze - Stephen King
 Revival - Stephen King
Le maître des illusions - Donna Tartt
Au delà : grandir après la perte - Sophie Davant
Vertiges mortels - Neal Baer
Tombée du ciel - Cécilia Ahern
Inferno - Dan Brown
Bilbo le hobbit - J.R.R. Tolkien
Nosfera2 - Joe Hill
La vérité sur l'affaire Harry Québert - Joël Dicker
Juste avant le bonheur - Agnès Ledig
Ressacs - David James Kennedy
Les âmes vagabondes - Stephanie Meyer
La ronde des innocents - Valentin Musso
Puzzle - Franck Thilliez
Prendre Lily - Marie Neuser
Voyage Fatal - Kathy Reichs
La vie et moi - Cecelia Ahern
Sur ma peau - Gillian Flynn
Il coule aussi dans tes veines - Chevy Stevens
Qui a peur de la mort ? - Nnedi Okorafor
Rage blanche -Becky Masterman
Que la meilleure gagne - Elisabeth Young
L'armoire des robes oubliées - Rikka Pulkkinen
L'histoire de Dani - Diane & Bernie Lierow
Je l'aimais - Anna Gavalda
Entre mes mains le bonheur se faufile - Agnès Martin-Lugand
Ne le dis pas à maman - Toni Maguire
Jaloux - Sandra Brown
Qui ? - Jacques Expert
Avant d'aller dormir - S.J. Watson
Sans foi ni loi - Karin Slaughter
3600 Prospect Avenue - Chris Loseus
Hush - Kate White
Teddy est revenu - Gilbert Gallerne
Promesses d'automne - Laura Abbot
Au delà du mal - Shane Stevens
Code Salamandre - Samuel Delage
Là où les chemins nous mènent - Belva Plain
La couleur de l'espoir - Susan Madison
Si je reste - Gayle Forman
Une relation dangereuse - Douglas Kennedy
En plein coeur - Ray Kluun
Sous les bruyères - Belinda Bauer
Le dîner - Herman Koch
La double vie d'Irina - Lionel Shriver
De l'eau pour les éléphants - Sara Gruen
Les visages - Jesse Kellerman
Rien ne s'oppose à la nuit - Delphine de Vigan
Kaïken - Jean-Christophe Grangé
Lontano - Jean-Christophe Grangé
Une place à prendre - J.K. Rowling
La mémoire fantôme - Franck Thilliez
Territoires - Olivier Norek
Glacé - Bernard Minier
Le Cercle - Bernard Minier
Si c'est un homme - Primo Levi
 L'accroc du shopping a une soeur - Sophie Kinsella
L'accro du shopping dit oui - Sophie Kinsella
 Les petits secrets d'Emma - Sophie Kinsella
Fétiche - Mo Hayder
Hunger games, tome 1 - Suzanne Collins
La femme aux fleurs de papier - Donato Carrisi
Malefico - Donato Carrisi
Créances de sang - Michael Connelly
Pas d'inquiétude - Brigitte Giraud
Une vie entre deux océans - M. L. Stedman
Juste après - Rosamund Lupton
La mécanique du bonheur - David Bergen
Rédemption - Matt Lennox
Le mec de la tombe d'à côté - Katarina Mazetti
Mange, prie, aime - Elizabeth Gilbert
L'attrape coeur - J.D. Salinger
Les chiens de Riga - Henning Mankell
Meurtries sans visage - Henning Mankell
Toujours là, toujours prêt - Patrick Pelloux
L'appel du mal - Lisa Unger
Marie Tempête - Janine Boissard
Le club de la petite librairie - Deborah Meyler
Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur - Harper Lee
Le parfum - Patrick Süskind
Dans le ventre des Amériques, tome 1 - Annajo Janisz
Nos chères bêtes, recueil de nouvelles - Annajo Janisz
La vie secrète d'une mère indigne - Fiona Neill
La chambre écarlate - Nicci French
La maison d'â côté - Lisa Gardner
Le loup - John Katzenbach
La face cachée de Margo - John Green
Red Hill - Jamie McGuire
La vérité sur Anna - Rebecca James
Une larme m'a sauvée - Angèle Lieby
Les innocents - Robert Poby
Petits goûters entre amies - Louise Millar


lundi 21 décembre 2015

Alors Voilà, les 1001 vies des urgences - Baptiste Beaulieu

Synopsis : Alors voilà le récit au quotidien d'un apprenti médecin qui joue des claquettes entre les différents services des Urgences avec ses co-internes. Là, pendant sept jours, il décrit à une patiente en stade terminal ce qui se passe sous les blouses et dans les couloirs. Pour la garder en vie le temps que son fils, bloqué dans un aéroport, puisse la rejoindre.
Se nourrissant de situations bien réelles, vécues par lui ou par ses collègues, chirurgiens ou aides-soignants, Baptiste Beaulieu passe l'hôpital au scanner. Il peint avec légèreté et humour les chefs autoritaires, les infirmières au grand cœur, les internes gaffeurs, les consultations qui s'enchaînent, les incroyables rencontres avec les patients...
Par ses histoires d'une sensibilité folle, à la fois touchantes et drôles, il restitue tout le petit théâtre de la comédie humaine. Un bloc d'humanité.


J'ai, comme beaucoup de monde, beaucoup entendu parler de ce livre. Ceci dit, l'univers hospitalier et moi ça fait 2. Je ne peux déjà pas accrocher à une série télé qui se passe à la télé, alors un livre... Mais bon, comme je ne voudrai pas mourir idiote, ou passer à côté de quelque chose, j'ai emprunté ce livre à ma meilleure amie. Du coup le voilà devant moi. 

C'est l'histoire d'un jeune interne à l'hôpital. Il nous décrit à travers ce livre, toutes ses rencontres aux urgences, et au travers des différents services dans lequel il évolue. Il évoque tout ceci, tantôt avec beaucoup d'humour, tantôt avec beaucoup d'émotion. Et tout çà avec un fil conducteur : la patiente de la chambre 7 du 5ème étage, patiente qui souffre d'un cancer et à laquelle ce jeune interne s'attache. Se relayant avec ses collègues, il l'accompagne dans sa fin de vie. 

C'est difficile de chroniquer ce livre. Il démystifie un peu le mythe des urgences, et permet de comprendre certaines choses. Il humanise tous ces médecins, infirmiers que l'ont peut être amené à cotoyer. Par moment, on rit, d'autres on essuie une larme. 

Après, ça ne sera pas un coup de coeur pour moi, mais comme je vous l'ai dis plus haut, l'hôpital et moi ça fait 2. Ceci dit, je trouve l'idée très originale et vraiment je tiens à saluer à travers cette critique, tout le personnel du milieu hospitalier, parce qu'ils font un boulot extraordinaire. Ils soignent, guérissent, accompagnent, dédramatisent.... Bref, pensez y la prochaine fois que vous irez aux urgences.


samedi 19 décembre 2015

Souriez, vous êtes viré !! - Eddard Mingwe

Synopsis : C'est l'éditeur avec qui j'ai refusé de travailler suite à un entretien téléphonique houleux qui a fait le meilleur synopsis possible pour mon bouquin : "Nous avons lu votre manuscrit « Souriez, vous êtes viré ! » avec attention. Ce roman, qui raconte les pensées les plus drôles et les plus sombres d'un personnage au chômage lors de ses pérégrinations de Pôle Emploi en entretiens, nous a beaucoup plu. En effet, vous réussissez à traiter de façon légère et originale un sujet social actuel, avec vos commentaires et vos digressions empreintes d'un humour noir décapant, efficacement rythmés par une plume incisive et dynamique. C'est donc avec plaisir que nous vous proposons de publier votre manuscrit !"...Voilà tout est dit. La suite est à l'intérieur ! 


J'ai découvert Eddard Mingwe via Twitter. La curiosité m'a poussé à visiter son site et j'ai beaucoup ri en lisant sa biographie. Du coup, c'est avec plaisir que j'ai accepté de recevoir son livre "Souriez, vous êtes virés !!"

C'est l'histoire d'un homme qui, du jour au lendemain, se fait licencié de son entreprise. Alors dit comme çà, c'est vrai qu'on pourrait se dire que ça va être ennuyeux à lire. Et bien détrompez-vous ! Eddard Mingwe a une imagination débordante ! On assiste donc au parcours de ce chômeur qui se bat pour retrouver du travail. Mais alors préparez-vous à rire ! Parce que moi qu'est ce que j'ai ri en lisant ce livre ! Le sujet, pourtant grave, est traîté avec beaucoup d'humour. Et certaines scènes sont dignes d'un roman de Stephen King ! Oui oui vous avez bien lu ! On retrouve notre chômeur dans des situations burlesques à souhait. ET le monde du travail y est vraiment bien décrit. Et j'avoue que travaillant souvent avec Pôle Emploi, j'ai beaucoup ri, tellement certaines scènes sont loufoques, mais aussi tellement réalistes. 

L'écriture d'Eddard Mingwe est fluide, facile à lire. J'ai adoré les passages entre parenthèse. Bref, ce livre se lit bien, et surtout il fait du bien au moral ! Parce qu'après l'avoir refermé, on a bien ri, on a passé un bon moment, alors on se sent bien. Moi je propose qu'il soit distribué à chaque chômeur, pour leur faire comprendre, que oui la situation est grave, mais qu'on peut aussi en rire.

Alors si vous voulez passer un moment agréable, et apprendre beaucoup de choses (notamment sur le futur alternatif ^^), précipitez vous pour le lire ! 

Je remercie Eddard Mingwe pour sa confiance et cette jolie découverte.


vendredi 18 décembre 2015

Les heures souterraines - Delphine de Vigan

Synopsis : Mathilde et Thibault ne se connaissent pas. Au coeur d'une ville sans cesse en mouvement, ils ne sont que deux silhouettes parmi des millions. Deux silhouettes qui pourraient se rencontrer, se percuter ou seulement se croiser. Un jour de mai. Les heures souterraines, est un roman vibrant sur les violences invisibles d'un monde privé de douceur, où l'on risque de se perdre sans aucun bruit.


Cela faisait un moment déjà que je voulais découvrir Delphine de Vigan. Mais l'occasion ne s'était pas encore présentée. J'avais pourtant 2 livres d'elle dans ma PAL. Et puis comme en ce moment, on parle beaucoup d'elle (et à juste titre), j'ai eu envie de me lancer. J'ai toujours un peu peur de lire un livre des auteurs dont on parle beaucoup. Mais bon, je me dis aussi qu'il n'y a pas de fumée sans feu... Donc c'est frileusement que j'ai ouvert ce livre.

Ce livre s'ouvre avec Mathilde, cadre supérieure dans une grosse boîte, maman de 3 garçons dont des jumeaux, veuve depuis 10 ans, elle élève seule ses enfants. Il est 4 heures du matin, un 20 mai, et Mathilde est réveillée. On comprend vite qu'elle souffre d'insomnie. Puis on tourne les pages, et on vit son quotidien, triste, angoissant, pesant. Mathilde subit le harcèlement moral de son supérieur, parce qu'une seule fois elle a osé être en désaccord avec lui. Elle paye cher ce désaccord. On suit alors 8 mois de harcèlement. Mathilde tient bon, mais à quel prix ! Elle n'est plus que l'ombre d'elle-même.

En parallèle, on fait la connaissance de Thibault, dans une chambre d'hôtel avec Lila, celle qu'il aime plus que tout mais qu'il s'apprête à quitter. Il vit une relation compliquée avec Lila, ils ne se voient que de temps en temps, des week-ends, des soirées. Thibault aime Lila comme un fou, mais ce n'est pas réciproque. Il sait qu'il ne doit rien attendre de Lila, il n'obtiendra jamais plus. Alors même si ça lui fait mal, même si il aimerait espérer davantage, il la quitte. Thibault est médecin urgentistes à SOS médecin. Il passe ses journées dans sa voiture à aller de quartiers en quartiers pour soigner divers maux : rynopharingites, aliénation, migraine, solitude.... 

Bien voilà le décor posé. Et bien j'ai beaucoup aimé. C'est un livre qui se lit très vite, les chapitres sont courts, et on passe sans souci de Mathilde à Thibault. Personnellement, j'ai trouvé ce livre très pesant. Delphine de Vigan nous oppresse, nous asphyxie. On a mal pour Mathilde, on a mal pour Thibault. Ce livre traîte des violences invisibles. Mais on les ressent bien ces violences. La ville nous avale tout cru dans son ventre et recrache les plus faibles. C'est un peu la loi de la jungle. Il faut se battre sans arrêt pour continuer d'avancer. Mais nos deux personnages n'ont plus cette force d'avancer, alors on les suit péniblement dans leur quotidien, on se prend d'empathie pour eux, on a envie de leur prendre la main pour les soutenir. 

Bref, c'est un livre bouleversant. Je suis restée scotchée après l'avoir refermer. C'est un livre qui fait réfléchir sur beaucoup de choses. Doit-on tout accepter ? Je ne regrette qu'une chose : avoir attendu si longtemps pour sauter le pas et découvrir cette auteure. C'est une auteure de grand talent, vraiment ! 




mercredi 16 décembre 2015

Dimitri - Sophie Auger

Synopsis : Louise a la vingtaine et des rêves plein la tête. Cet été là elle en réalise un: elle obtient un stage dans le département vétérinaire de l'OMS à Genève. Elle va pouvoir quitter le cocon familial et découvrir une ville qu'elle ne connaît pas, laissant derrière elle les fantômes de son passé.
Mais la cité du bout du lac sous ses airs tranquilles et rangés, va lui réserver quelques surprises...
Accompagnée de Lena sa collègue de boulot un peu déjantée et de Zouzou sa fidèle pitbull légèrement enrobée Louise va découvrir un monde dont elle ignorait jusqu'à l'existence.
Il suffira d'une soirée pour que sa petite vie bien rangée bascule. Une soirée et un regard.
Qui est-il, d'où vient-il que cache-t-il ?
Voilà les questions qui ne cesseront de la hanter à partir du jour où DIMITRI entrera dans sa vie.
Entre Genève et la Russie, entre mystère et action, entre amour et mensonges, découvrez une histoire d'un autre genre dont personne ne sortira indemne... Même pas vous ...


Souvenez-vous, je vous avais déjà parlé de Sophie Auger. Him son précédent livre avait été un coup de coeur pour moi. Aujourd'hui, la revoilà avec un nouveau roman. La suivant depuis le début de l'aventure, elle m'a gentiment envoyé le format numérique en avant première. 

Louise, une vingtaine d'année s'apprête à quitter Nantes et ses parents pour partir à Genève, faire un stage à l'OMS. Etudiante sérieuse, elle débarque donc à Genève avec Zouzou, sa pitbull dans un appartement prêté par son oncle. Pendant son stage elle fait la connaissance de Léna qui va très vite devenir son amie. Un soir, Léna entraîne Louise à une soirée privée. Soirée à laquelle elles n'ont pas été conviées, mais Léna est pleine de ressource. Là bas, elle rencontre un homme, à l'accent russe. Entre eux, le courant est déjà électrique, mais il disparaît comme il est venu, laissant notre Louise quelque peu troublée. 
Alors lorsque ce dernier lui propose de venir la retrouver pour un rendez-vous, elle fonce tête baissée. Tant pis si elle ne connaît rien de lui, pas même son prénom, tant pis si c'est une folie, au fond d'elle, Louise sent qu'elle doit aller à ce rendez-vous. Et elle y va, accompagnée de Zouzou. Au lieu de rendez-vous, un chauffeur l'attend et l'emmène dans un chalet au milieu de la forêt. Louise, même si elle commence un peu à s'inquiéter, persiste. Et là elle va retrouver celui qui l'a tant troublé. Et là sans le savoir, elle va se trouver au coeur d'une intrigue palpitante. Dimitri se cache, et ne veut pas lui donner d'explication. Est-il un prisonnier en cavale ? un tueur en série qui a craqué pour elle ? un agent secret ? Rien, Louise ne saura rien et devra se contenter de çà. Est-elle prête à l'accepter ? Est-elle prête à prendre le risque de voir Dimitri disparaître de sa vie du jour au lendemain sans explication ?

Bien, voilà pour l'histoire. Je ne peux pas vous en dire plus, au risque de spoiler. Moi j'ai adoré ! Et pourtant, je l'avais déjà dis, mais je me répète tant pis, je ne suis pas une fan des romances. Mais le genre de Sophie Auger est tellement différent de tout ce que j'ai pu lire avant. Pourquoi me direz-vous ? Et bien tout simplement, parce qu'au delà de l'histoire d'amour entre Louise et Dimitri, il y a une intrique haletante, une histoire bien ficelée. 

J'aime beaucoup la plume de Sophie Auger, qui est légère, emmenée. Je suis fan des citations de début de chapitre. Ce livre est plein d'amour mais aussi d'humour, j'ai ri, j'ai pleuré, j'en ai voulu à Louise d'être aussi naïve parfois. Et là encore comme dans Him, j'ai complètement craqué pour la copine de l'héroïne : Léna, qui est fraîche, un peu fofolle mais qui va se révéler une amie présente et indispensable. Bref, il faut que vous lisiez ce livre ! Et puis, trouverez-vous le petit clin d'oeil de l'auteure à Him ? Je vous mets au défi !!

Allez, courrez vite vous le procurer, disponible sur toutes les plateformes de téléchargements, mais également en version papier. 

Quant à moi, je remercie mille fois Sophie pour sa confiance renouvelée, pour sa gentillesse et sa disponibilité. Et puis je dois dire que se retrouver dans les remerciements d'un livre, ça fait chaud au coeur. Longue vie à Dimitri ! 


La fan page de Sophie sur Facebook :  https://www.facebook.com/himlelivreofficiel/?fref=ts



lundi 14 décembre 2015

A venir

A J-2 de la sortie du nouveau livre de Sophie Auger, vous pourrez découvrir ma chronique de "Dimitri" le 16/12/2015, jour de sa sortie.

Je suis en pleine lecture et je peux d'ores et déjà vous dire qu'il est très différent de Him, mais tout aussi passionnant !

Alors à mercredi !


L'accro du shopping à Manhattan - Sophie Kinsella

Synopsis : Becky Bloomwood, la terreur des distributeurs toujours aussi folle de fringues, ne s’est guère assagie question finances. Mais à quoi bon être enfin devenue la journaliste financière la plus populaire d’Angleterre si l’on n’en profite pas un peu ?
Heureusement, elle file le parfait amour avec le séduisant Luke, son fiancé. Même s’il travaille du matin au soir pour monter sa nouvelle agence de communication à… New York! Le rêve pour toute accro du shopping qui se respecte!
Aux anges, Becky s’envole avec lui vers ce paradis de la consommation où elle se grise à l’envie de soldes, de marques et de boutiques. L’ivresse tourne à la gueule de bois quand Luke découvre, un beau matin, dans un tabloïd anglais, un cliché de Becky en pleine frénésie d’achats sur la Cinquième Avenue.
Autant dire adieu à leur crédibilité et à tous leurs grands projets. Mais la coïncidence est fâcheuse et Becky est sceptique face au hasard… 



On retrouve notre héroïne Becky Bloomwood, chroniqueuse pour la télévision. Elle a réglé toutes ses dettes, et on pourrait la croire assagie en ouvrant le livre. Et bien pas du tout !! Le livre s'ouvre sur une lettre de son banquier. Décidément cette Becky est incorrigible. Et lorsque Luke Brandon son petit ami lui apprend qu'il a l'intention d'ouvrir une agence à New York et qu'il souhaite que Becky l'accompagne, alors là on ne retient plus Becky. Elle s'y voit déjà à New York. Et en effet, une fois sur place, Becky laisse libre court à sa frénésie de shopping, et tout ce qu'on a connu avant n'est rien à côté de ce qu'on lit. Elle achète, tout, n'importe quoi, des grandes marques surtout, des vêtements de créateurs bref, on ne l'arrête plus. Mais comme dans le tome 1, Becky a toujours de bonnes excuses. 

Seulement, un matin, elle découvre une double page sur elle dans un quotidien britannique. Et cet article est loin d'être élogieux, bien au contraire, il assassine Becky. Luke est très contrarié par cet article parce que cela va compromettre son projet. Becky quant à elle, voit les portes se fermer les unes après les autres à New York. Devant la réaction de Luke, Becky décide donc de rentrer en Angleterre. 

Le retour à la maison est difficile, mais elle peut compter sur le soutien sans faille de son amie Suze qui va tout faire pour l'aider. 

Bon alors il faut bien dire qu'avec Becky on ne s'ennuie pas. Moi qui n'aime pas le shopping, j'ai parfois beaucoup de mal à comprendre cette frénésie d'achat de Becky. Elle m'agace au plus haut point certaine fois. Oui mais voilà, elle est aussi tellement attachante ! j'ai donc passé un agréable moment de lecture. Il y a des scènes hilarantes à souhait, d'autres moins drôles, voire même émouvantes. Et le style de Sophie Kinsella est tellement addictif qu'on a du mal à lâcher le livre. Alors il est bien évident que je lirai donc la suite. J'ai hâte d'ailleurs ! 


samedi 12 décembre 2015

Apnée noire - Claire Favan

Synopsis : «Vêtue d’un pyjama en satin écru, la jeune femme repose dans une baignoire remplie, en position de fœtus inversé. Ses mains et ses chevilles sont étroitement liées derrière son dos et elle flotte encore avec un soupçon de grâce. » A Columbia, sur la côte est des États-Unis, c’est la scène macabre que découvre le lieutenant Sandino. Officier intègre, c’est aussi un homme brisé depuis la disparition de sa famille. Pour mener cette enquête, il doit collaborer avec Megan Halliwell, l’agent du FBI qui a permis l’année précédente l’arrestation de Vernon Chester, un tueur psychopathe qui vient d’être exécuté. Très vite pourtant, il apparaît que ce dernier meurtre présente des ressemblances troublantes avec les crimes commis par Chester. Comment est-ce possible ? Tandis que Megan n’ose imaginer le pire, une erreur judiciaire, Sandino se concentre sur certaines incohérences. De discordes en silences la relation des deux policiers évolue, alors que chaque jour le tueur semble se rapprocher d’eux, omniprésent et insaisissable…


 Quand Vince Sandino prend cet appel pour éviter de se joindre au défilé, il ne sait pas alors que ce coup de fil va changer sa vie. Vince est un flic brisé par la perte de sa femme et de sa fille dans un braquage ayant mal tourné, et qui doit à son patron et ami Red d'être toujours en poste. Il est en pleine déchéance morale et physique. Alors quand Red lui confie cette enquête, il lui signale que c'est l'enquête de la dernière chance pour lui. Il n'a plus le droit à l'erreur. Il se rend donc sur les lieux du crime et commence à enquêter. Il s'aperçoit alors que ce meurtre ressemble énormément à des crimes commis par le passé par le très célèbre Vernon Chester, tueur en série arrêté et exécuté depuis. Red n'a pas d'autre choix que d'en parler au FBI qui mandate alors son meilleur agent, Megan Halliwell. C'est elle qui a arrêté Vernon Chester. 

Vince et Megan vont devoir collaborer ensemble sur cette enquête et cela va s'avérer difficile, d'autant qu'un deuxième meurtre est signalé, dans les mêmes circonstances. Alors là, les interrogations commencent à surgir. Y'a t'il eu une erreur judiciaire ? Vernon Chester était-il vraiment le coupable ? S'agit-il d'un imitateur ? Les deux enquêteurs vont mener de front cette enquête, les menant tous deux vers des pistes différentes. Alors que Vince reprend doucement du poil de la bête, on sent Megan s'enfoncer de plus en plus dans ses soucis personnels. Et cela fait un peu comme le principe des vases communiquants. Lequel des enquêteurs est sur la bonne voie ? 

En ouvrant ce livre je ne savais pas à quoi m'attendre ne connaissant pas du tout Claire Favan. Et bien, j'ai dévoré ce livre. Une fois ouvert vous n'aurez plus envie de le refermer avant d'en connaître le dénouement. L'enquête est mené tambour battant. J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre et la plume de cette auteure. Je ne peux que vous le conseiller. 


vendredi 11 décembre 2015

La joueuse de poker - Anna Lyra

Synopsis :
  Marseille, 1912. 

 Jem est un jeune homme à l'existence paisible. Trop paisible à son goût... Il s'efforce de canaliser ses aspirations parfois fantasques pour succéder dignement à son père à la tête de la banque marseillaise Bonnefoy et Fils mais, irrémédiablement, il s'ennuie. Et lorsqu'il se met à dos un éminent membre de la mafia marseillaise, puis rencontre une mystérieuse joueuse de poker qui semble déterminée à le séduire, son quotidien est - enfin ! - sérieusement bouleversé. 

Une fois n'est pas coutûme, j'ai découvert Anna Lyra sur Twitter puis sur Babelio. Sa gentillesse et sa disponibilité m'ont poussé à découvrir ses écrits. J'ai donc reçu le jour de sa sortie, son nouveau roman en autoédition.  

Les premières pages du roman nous font rencontrer Jules-Eustache-Marie Bonnefoy, Jem pour les intimes. Fils de Louis Bonnefoy, banquier respecté. A la mort de ce dernier, Jem reprend donc les rennes de la banque marseillaise. Mais voilà Jem s'ennuie à mourrir. Son travail à la banque est loin de le passionner, il surnomme même l'endroit "l'antre des supplices". Alors pour tenter d'égayer un peu son quotidien, Jem joue au poker avec son ami Pierre.

Un jour, alors qu'il est dans son bureau, un homme demande à le rencontrer. Jem ne reçoit que sur rendez-vous et cet homme arrogant ne lui plait pas. Aussi écourte-t'il l'entretien et retourne vaquer à ses occupations. Seulement, cet homme qu'il vient de se mettre à dos n'est autre que "le crâbe" un mafieux marseillais qui était en affaire avec son défunt père. Jem ne le sait pas et oublie vite cet entretien. 

Lors d'une soirée de Poker, Jem fait la connaissance d'une mystérieuse inconnue qui l'intrigue. Elle joue contre lui et lors d'une dernière mise, elle mise tout jusqu'à sa dignité en lui proposant une nuit avec elle. Jem de plus en plus intrigué et séduit par cette proposition accepte et remporte la mise. Le rendez-vous est pris pour le lendemain soir. 

Pensant qu'elle ne viendra pas, Jem est très surpris de la voir honorer leur rendez-vous, et ne se doute pas une seule minute que cette jeune demoiselle n'est pas là par hasard. En effet Lucie est missionnée par "le crâbe" pour lui rapporter des documents. 

Je m'arrête là pour l'histoire, espérant un peu aiguiser votre curiosité.

J'ai beaucoup aimé cette histoire, au coeur du Marseille du siècle dernier. Jem au départ nous apparaît comme quelqu'un d'arrogant et de présomptueux, puis au fil du roman on découvre un homme sensible. On s'attache énormément à Lucie qui, malgré une enfance difficile, un quartier difficile, garde des intentions nobles et a des projets pour s'en sortir. Alors quand la noblesse de Marseille rencontre la pauvreté du Panier (quartier malfamé), on se prend à espérer une fin plus qu'heureuse. 

La plume d'Anna Lyra est fluide et agréable. On ne voit pas le temps passé en sa compagnie. Elle a su m'amener à Marseille, me faire me ballader sur la canebière. J'ai aimé ce voyage. Et lorsque j'ai refermé le livre, je ne lui ai trouvé qu'un seul point négatif : il est trop court. J'étais tellement bien en compagnie de Jem et Lucie que j'aurai pu y rester encore des centaines de pages. 

Conclusion : j'ai aimé cette histoire, ce livre et cette auteure. Je remercie donc Anna Lyra pour m'avoir fait confiance et m'avoir permis de découvrir sa plume. J'ai d'ailleurs noté d'autres titres à lire, dont "la fleur des higlands" qui va j'en suis sûre me passionner.  Je vous laisse les liens pour découvrir comme moi cette auteure et commander "la joueuse de Poker". 






mercredi 9 décembre 2015

L'insigne du Boiteux - Thierry Berlanda

Synopsis :
Un assassin, qui se fait appeler le Prince, exécute des mères de famille sous les yeux horrifiés de leurs jeunes fils âgés de 7 ans. Opérant à l’arme blanche avec une rare sauvagerie, le meurtrier taille ses victimes en lanières. Telle est la punition qu’il inflige. Mais qui punit-il ? Et de quoi ?
Pour répondre à ces deux questions fondamentales, le commandant Falier s’adjoint les services du professeur Bareuil, spécialiste des crimes rituels, « retraité » de la Sorbonne, et de Jeanne Lumet, qui fut sa plus brillante élève. Or la jeune femme est mère d’un petit garçon de 7 ans. Détail qui n’échappera sans doute pas au Prince…
Dès les premières pages, l’auteur nous plonge dans une descente vertigineuse au fin fond de la folie meurtrière. Certaines figures cauchemardesques prennent vie dans notre réel. Le Prince est de celles-là. Gageons que cette créature qui se nourrit de nos peurs hantera longtemps nos mémoires.


C'est l'auteur lui-même qui m'a contacté pour me proposer de recevoir son livre. Après avoir lu le résumé sur Babelio, j'ai bien évidemment accepté. Je me suis donc plongée dedans quelques jours après sa réception.

En pleine nuit, Jeanne Lumet, professeur et experte de l'histoire médiévale est sollicitée par la police criminelle. Elle est appelée sur une scène de crime. Elle rejoint donc le Commandant Fallier, mais également le professeur Bareuil, son mentor, ancien professeur. Chose étrange dans la mesure où elle et Bareuil ne se sont pas vus depuis des années, et leur dernière rencontre s'est soldée par une dispute qui a laissé son professeur en fauteuil roulant. Mais lorsqu'elle voit la scène de crime, Jeanne oublie alors sa rancoeur. Ce qu'elle a devant les yeux est d'une horreur sans nom, sanglant. Le meurtrier qui en est à son deuxième meurtre, tue d'une balle dans la tête le mari, et assasine sauvagement la mère devant l'enfant horrifié. Lors de ce deuxième crime, on retrouve un objet étrange qui est la raison pour laquelle Jeanne a été sollicitée. En effet il s'agit d'un objet d'origine Perse que Jeanne va identifier comme étant "L'insigne du Boiteux" ayant appartenu à un Roi Persan. 

L'enquête alors peut commencer. Et je ne vous en dirai pas plus pour l'histoire. Mais sachez qu'une fois qu'on a ouvert ce livre, on a du mal à le refermer. 
J'ai été agréablement surpris par cette lecture. Le style est fluide, le vocabulaire très riche.
 "L'insigne du Boiteux" nous plonge dans une enquête haletante et déroutante. Plusieurs fois j'ai cru trouver le meurtrier, mais à chaque fois j'ai fait fausse route. Et ce n'est que dans les toutes dernières pages que ce dernier nous est révélé. Et il n'est pas celui qu'on croit. J'ai beaucoup aimé les personnages, surtout Bareuil, détestable au possible, mais touchant malgré tout.

Nous amenant doucement dans l'enquête, Thierry Berlanda nous entraîne ensuite dans un engrenage qui nous happe littéralement et dont on ne peut ressortir qu'à la toute fin du livre. Alors si vous aimez les thrillers, si vous aimez les rebondissements, ce livre est indéniablement fait pour vous !

Une suite à ce livre existe, il s'agit de "La fureur du Prince", que je vais bien évidemment me procurer prochainement.

Je remercie donc Thierry Berlanda pour l'envoi de ce livre, et pour sa confiance. C'est une belle rencontre littéraire et je suis ravie d'avoir plongé dans cette aventure avec lui.





mardi 8 décembre 2015

Anna Lyra

Aujourd'hui, ce n'est pas une chronique de livres que je vous propose, mais je souhaite vous présenter une auteure : Anna Lyra. Je l'ai découverte sur Twitter et ensuite via Amazon. Elle écrit des romances historiques, mais que je trouve toujours bien documentées, ce ne sont pas de simples romances à l'eau de rose, il y a tout le contexte historique autour et ça change de ce qu'on peut lire ailleurs. Moi j'aime beaucoup son style et sa plume. Alors n'hésitez pas à la découvrir.

Nationalité : Française

 Biographie :

Auteure française de romances historiques.

Mariée et vivant dans le sud de la France, cette jeune femme passionnée d'Histoire et de belles histoires a publié depuis son adolescence des recueils de contes et de nouvelles, honorés par de nombreuses récompenses, avant de s'adonner à son genre favori : l'écriture sentimentale.

"L'amour pour héritage" paraît sur Kindle en janvier 2014, suivi en juin de "La Fleur des Highlands" inspiré par son pays de cœur, l'Ecosse.

Lauréate du concours 2014 Harlequin-Librinova, son troisième roman, "Pour quelques touches de passion", parait le 10 avril 2015 aux éditions Harlequin HQN.


Le 05 décembre dernier est sorti son tout nouveau roman "La joueuse de Poker" en autoédition, disponible sur Amazon en version numérique ou papier.


L'auteure m'a gentiment envoyé un exemplaire numérique que je suis en train de lire afin de vous le chroniquer très rapidement.






mercredi 2 décembre 2015

Meurtres pour rédemption - Karine Giebel

Synopsis : Marianne, vingt ans. Les barreaux comme seul horizon. Perpétuité pour cette meurtrière.
Indomptable, incontrôlable, Marianne se dresse contre la haine, la brutalité et les humiliations quotidiennes.
Aucun espoir de fuir cet enfer, ou seulement en rêve, grâce à la drogue, aux livres, au roulis des trains qui emporte l'esprit au-delà des grilles. Grâce à l'amitié et à la passion qui portent la lumière au cœur des ténèbres.
Pourtant, un jour, une porte s'ouvre. Une chance de liberté.
Mais le prix à payer est terrifiant pour Marianne qui n'aspire qu'à la rédemption
.


Bouleversant et poignant ! Ma chronique pourrait se résumer à ces 2 mots tellement ce livre m'a profondément marqué. "Meurtres pour rédemption" est de ces livres qu'on oublie jamais, de ces livres qui nous laisse comme orphelin. 

Marianne de Gréville, la vingtaine vient d'être arrêtée et jugée. Cette jeune fille a commis l'irréparable. Elle a tué une personne âgée, un policier et en a blessé un autre qui restera handicapé à vie. Elle prend perpetuité, pour en faire un exemple comme dira le procureur général.
Dans l'enfer de la prison, Marianne va devoir se battre pour vivre. Elle va découvrir la brutalité, la cruauté de ce monde carcéral. Tout en essayant toujours de comprendre pourquoi elle a tué ?
Pourtant dans ce monde si cruel, elle rencontrera Daniel, un gardien de prison. Au début, leur relation semble sournoise, puis ils vont tissés des liens plus forts. Oui mais voilà, Marianne a pris "perpet". Elle n'arrive pas à se faire à cette idée : enfermée derrière des barreaux à vie.
C'est alors qu'un jour, le ciel semble s'éclaircir pour elle. Un parloir, 3 flics, une proposition et un mot : liberté. Oui mais voilà, le prix à payer est plutôt élevé. Mais qu'a t'on à perdre quand on a pris perpet ?

Je vais m'arrêter là pour l'histoire pour ne rien vous révéler d'autres. Quoi vous dire ? Qu'on m'avait prévenu ? Oui on m'avait dit que ce livre me marquerait, que je l'adorerai. Mais ce n'est rien comparé à ce que j'ai ressenti. Je suis passée par plein d'émotions : de la haine, du rire, des larmes, de la tristesse, de l'injustice....
Envie de le finir vite pour en connaître l'issue, mais ralentissant la lecture sur la fin, pour ne pas quitter Marianne trop vite. Marianne est un personnage fort ! On est obligé de s'attacher à elle ! Parce que derrière la violence se cache une jeune fille si fragile qui a juste manqué d'amour !  

Alors pour finir, ce livre sera sans aucun doute mon coup de coeur de l'année 2015. Je connaissais la plume de Karine Giebel, et cette lecture confirme tout le bien que j'en pense ! Dans ce livre, elle joue avec nos nerfs, nos émotions, elle nous fait aimer des gens qu'on a d'abord détesté. Honnêtement, ce livre ne vous laissera pas indifférent ! Mais attention, âmes sensibles s'abstenir, parce que certaines scènes sont très dures, parfois j'ai dû arrêter ma lecture et fermer les yeux... 
Commencer "Meurtres pour Rédemption" c'est monter dans un TER et finir le voyage en TGV.... (clin d'oeil à la passion de Marianne).


lundi 23 novembre 2015

Les tribulations d'une jeune divorcée - Agnès Abecassis

Synopsis : Empotée, complexée, un seul homme au compteur et incapable de tuer un cafard sans vomir son petit déjeuner : depuis son divorce, le quotidien de Déborah n'est pas facile-facile.
Car en retrouvant sa liberté, cette femme au foyer soumise et assistée a découvert une vie de chef de famille, de femme active et d'objet sexuel qu'elle avait ignorée jusqu'ici. Dès lors les péripéties vont s'enchaîner Déborah devra apprendre à se déshabiller devant un autre homme que son mari, résister à un patron harceleur, tout en s'occupant de ses deux enfants sans faillir. 
Mais comment reconstruire une vie de famille quand les hommes que l'on rencontre sont plus pitoyables les uns que les autres?
Entre crises de rire avec les copines et crises de boulimie larmoyantes, Déborah va devoir faire l'apprentissage de sa nouvelle indépendance...


 Cela faisait déjà un moment que je voulais découvrir cette auteure. Alors un jour de mauvais temps où l'humeur n'est pas au beau fixe, je me suis dis que c'était le moment. 

Nous voilà donc en présence de Déborah, fraîchement divorcée de Jean-Louis et maman de 2 petites filles. Déborah, qui du jour au lendemain, doit apprendre à s'assumer entièrement et ne plus dépendre d'un homme. Cette situation, elle ne veut pas s'en plaindre parce que c'est elle qui l'a choisie. C'est elle, qui, lassée des infidélités de son mari, a souhaité divorcer.

Oui mais voilà, ce n'est pas si facile que çà. Alors tant bien que mal, Déborah se débrouille comme elle peut, pas toujours comme elle le voudrait, mais elle y arrive. Professionnellement, elle décroche enfin un CDI dans une petite boîte. Mais elle tombe sur un patron harceleur qui lui fait découvrir une partie de sa personnalité qu'elle ne connaissait pas. Elle, si soumise à son ex-mari, sait repousser ce patron avec brio. 

Amicalement, Déborah est entourée de supers copines. Elles se réunissent une fois par mois chez l'une ou chez l'autre, pour une soirée pyjama entre filles. C'est le moment où elles se lâchent toutes, sur les hommes, la vie, le travail, les belles-mères etc.... 

Sentimentalement, c'est le désert. Difficile de séduire quand on a été mariée si longtemps et si jeune. Jean-Louis est son seul et unique amour. Du coup, elle doit réapprendre à séduire. Et puis surtout elle doit faire avec son corps. Parce que Déborah est très complexée par son corps. Après 2 grossesses, elle a beaucoup de mal à s'accepter telle qu'elle est. Alors elle oscille entre périodes boulimiques et périodes de diète. Accumulant les rencontres organisées par son entourage très (voire trop) attentionnée, elle va de déception en déception. Parfois une lueur d'espoir, mais très vite retour à la case départ. Jusqu'au jour où ?

Alors j'ai vraiment passé un bon moment avec ce livre, j'ai beaucoup ri. Parce que vraiment cette héroïne de roman est très drôle ! Il y a des scènes hilarantes vraiment. Et puis sans tomber dans les clichés, l'auteure nous décrit le quotidien sûrement de beaucoup de femmes. Comment redevenir femme, lorsqu'on est maman et qu'on a été une femme bafouée par son mari ? Comment assumer l'indépendance qu'on a désiré si on ne peut même pas tuer un cafard toute seule ? Bref, on suit Déborah dans cet apprentissage et c'est un régal. Alors si vous voulez passer un moment agréable, rire et finalement vous dire que votre vie à vous n'est pas si mal, alors laissez vous tenter et lisez ce livre ! 

Personnellement, je relirai avec grand plaisir d'autres titres de cette auteure.


vendredi 20 novembre 2015

En exclusivité pour les lecteurs du blog

Il y a quelques temps, je vous parlais du livre "HIM" de Sophie Auger, pour lequel j'avais vraiment eu un coup de coeur. 

Forte de son succès, l'auteure va très prochainement sortir son nouveau roman. Aussi, je vous propose en exclusivité de découvrir la 4ème de couverture. Je vous informerai également très prochainement de sa date de sortie, mais ce sera très certainement avant Noël. 

Je remercie Sophie pour sa confiance renouvelée avec ce nouveau roman. Je lui souhaite le même succès.


Et découvrez également le teaser :

video


Alors qu'en pensez-vous ? ça vous tente ou pas ?

mercredi 18 novembre 2015

La raison du coeur - Nicholas Sparks

Synopsis : Jeremy, journaliste scientifique new-yorkais, prépare un reportage sur le cimetière de Boone Creek où apparaissent régulièrement des lumières fantomatiques. Si la population croit à la théorie des esprits et espère attirer les touristes, Jeremy, sceptique, mène sa propre enquête, aidé par Lexie, la bibliothécaire du village. Séduit par son charme et son indépendance, il ne tarde pas à en tomber amoureux... Alors que Jeremy commence à comprendre l'origine des lumières, Lexie disparaît. Renonçant à lever le voile sur le mystère, il décide de protéger son amour naissant et part à la recherche de la jeune femme... Mais existe-t-il un avenir commun pour globe-trotter citadin et une fille du Sud qui ne renoncera jamais à l'air de la campagne?


Jeremy Marsh, journaliste scientifique est amené à se rendre à Boone Creek, petite bourgade de Caroline du Nord pour étudier un phénomène paranormal : certains soirs de brouillards, des lumières fantomatiques apparaissent dans un cimetière.  

Là-bas il fait la connaissance de Lexie, bibliothécaire de la ville qui va l'aider dans ses recherches. Rapidement Jeremy est sensible au charme de Lexie, mais cette dernière reste très froide avec lui et distante. Au cours de ses recherches, ils vont se rapprocher. Mais Jeremy a un passé amoureux qui l'a profondément marqué, tout comme Lexie. Alors que Jeremy parvient à élucider le mystère des lumières, Lexie disparaît sans laisser de traces. Pour Jeremy 2 solutions se profilent : rentrer à New-York pour écrire son article et tenter d'oublier les moments merveilleux qu'il a passé avec Lexie pendant ces quelques jours. Ou tenter de la retrouver pour trouver une solution. 

Je m'arrêter là dans l'histoire. Les critiques sur Babelio n'étaient pas bonnes. Personnellement j'ai bien aimé ce livre. Bien sûr le mystère sur les lumière est rapidement élucidé et pas forcément approfondi. Mais au-delà de çà c'est l'histoire d'amour qui se créée entre deux êtres qui ne croient plus en l'amour qui est importante. Lexie se montre distante et froide pour se protéger, elle ne veut plus souffrir. Jeremy, lui, veut y croire. Malgré son divorce qui l'a marqué profondément, il a envie de croire qu'entre eux ça peut fonctionner. 

Je ne connaissais pas l'auteur, et je peux dire que je relirai avec plaisir un de ces romans. La lecture est vraiment agréable, ponctuée çà et là de moments très émouvants. Alors j'ai envie de dire que le mieux c'est de lire ce livre pour se faire sa propre opinion, c'est d'ailleurs ce que je fais tout le temps. Et heureusement en matière de lecture nous avons tous des goûts différents. 


lundi 16 novembre 2015

Voyage à Cap Kline - Anna Adams

Synopsis : Victime d'une agression qui la prive du bonheur d'être mère, Lydia remet toute sa vie en cause. A commencer par son mariage, dont les failles déjà anciennes sont brusquement révélées par le drame. Car, comme il l'a fait des années plus tôt après la mort brutale de sa soeur Clara - épreuve qu'il n'a jamais surmontée -, Josh s'éloigne d'elle en se réfugiant dans le travail et le silence. Devant l'attitude de son mari, et malgré tout l'amour qu'elle lui porte, Lydia parle de séparation. Mais Josh la supplie d'accorder une dernière chance à leur couple. Lydia y met une condition : que Josh accepte de retourner quelque temps à Cap Kline, où flotte encore le souvenir de Clara, et qu'ils affrontent ensemble les démons passés et présents.


Le livre s'ouvre sur l'agression dont est victime Lydia. Agréssée par la femme d'un client de son mari, Josh, avocat. Elle se retrouve à l'hopital et apprend qu'elle a perdu son bébé. C'est le drame. Josh, meurtri, se sent coupable et au lieu de faire face, il préfère se réfugier dans le travail. Lydia quant à elle est effondrée, se sent seule et surtout ne peut plus vivre dans leur maison. Elle remet alors tout en cause dans sa vie, jusqu'à son mariage. C'est alors un peu l'électrochoc pour Josh qui la supplie de leur accorder encore une chance. Il est prêt à tout. Même à retourner vivre quelques temps chez ses parents à Cap Kline... Et pourtant, ce n'est pas chose facile pour lui. Josh a vécu avec des parents alcooliques, et sa petite soeur Clara est morte brutalement par un manque d'attention. Il se sent responsable de cette mort et surtout il en veut toujours énormément à ses parents.

Pourtant 20 ans après le drame, ses parents ont changé et sa mère Evelyn compte bien profiter du séjour de Josh & Lydia pour lui prouver. 

J'ai beaucoup aimé ce livre. La perte de leur enfant met Lydia et Josh face à leur couple. Ils décident l'un et l'autre de tout faire pour sauver leur mariage et de surmonter cette épreuve ensemble. Les difficultés liées aux problèmes relationnels de Josh avec sa famille vont compliquer çà. J'ai aimé la plume de l'auteur qui a su amener beaucoup d'émotion dans les moments clés du roman. 

Je suis agréablement surprise par les éditions Harlequin parce que pour moi c'était ces romans d'amours à l'eau de rose que lisaient les ménagères de moins de 50 ans (dont je fais partie hein ^^). Mais là j'ai trouvé cette histoire plus profonde, les sentiments sont bien amenés. On resssent bien les émotions de Josh qui a beaucoup de mal à retourner là où le drame s'est passé pour lui. 

Bref, en conclusion, c'est une lecture agréable et j'ai passé un bon moment.





vendredi 13 novembre 2015

N'ayez pas peur, nous sommes là - Janine Boissard

Synopsis : Elle s'appelle Ninon Montoire, a trente ans, est sapeur-pompier. Accidents de la route, bus scolaire en perdition, secours d'urgence aux blessés, aide aux personnes esseulées, risques de pollution, feux difficiles à maîtriser... dans son métier tout peut arriver.
Jour et nuit, durant ses gardes à la caserne, elle se bat, parfois au péril de sa vie, pour tous ceux que frappent le malheur, la maladie, l'adversité, s'efforçant de maintenir la petite flamme de l'espoir, quelle que soit la gravité de la situation.
"L'espoir, dit-elle, un pompier n'a que ce mot au cœur." A la maison, les jours de repos, elle trouve avec Sophie, cinq ans, sa petite fille, gaieté et tendresse. Et avec Agnès, sa mère, douceur et compréhension. L'amour ?
Ninon a décidé de ne plus y croire. Mais le "soldat du feu" ne se doute pas que, bientôt, il l'embrasera à nouveau. Cet incendie-là sera-t-il le plus dur à maîtriser ?


C'est plutôt calme à la caserne quand soudain l'alarme retentit, l'équipe est appelée pour un monsieur qui menace de sauter d'une tour. C'est parti ! Ninon, pompier professionnelle enfile la tenue et les voilà partie, sirène hurlante. Accompagnée de Thomas son fidèle binôme qu'elle aime comme un frère, Ninon part sauver des vies. 

A travers ce roman, on plonge au coeur de la caserne de pompiers de Loches, village de Tourraine. La lecture se fait au rythme des différentes interventions de l'équipe de la caserne : accident de bus scolaire, personne esseulée, feu...  Caserne dans laquelle évolue Ninon Montoire, maman célibataire élevant sa fille Sophie, 5 ans avec sa maman Agnès. Le papa de Sophie, un Canadien de passage dans la région avait oublié de préciser à Ninon qu'il était marié outre Atlantique. A la suite de çà, Ninon a décidé de se fermer à l'amour. Sa passion c'est son métier et sa fille. Alors quand se présente William Launay, journaliste qui a écrit un papier la couvrant d'éloges suite à une intervention réussie avec brio, ses convictions semblent doucement s'effriter.

C'est une belle lecture que voilà. Un bel hommage rendu aux sapeurs pompiers. Malgré tout ça ne m'a pas emporté comme je le pensais. Il m'a manqué un petit quelque chose. J'ai eu la sensation que les interventions s'enchaînaient, que les sentiments se découvraient mais sans lien. Ce n'est pas un coup de coeur, mais j'ai quand même passé un agréable moment de lecture, parce que comme dans tout livre de Janine Boissard, on retrouve de supers citations, des descriptions au top. D'ailleurs j'ai envie de découvrir l'ïle de Ré moi maintenant !! Loches je connais c'est pas loin de chez moi.

Je vous invite donc à plonger dans ce roman, au moins pour vous souvenir que les pompiers font ce qu'ils peuvent pour que tout se finissent au mieux, d'où le titre : "N'ayez pas peur, nous sommes là" qui se veut rassurant.

Je vous laisse avec quelques phrases extraites du livre.

Il y a des moments où la vie n'est ni lourde ni légère, elle est tout simplement insupportable.

Il existe des moments de grâce où la vie devient si légère qu'on en aurait les larmes aux yeux. 

Je connais de grands enfants qui se rassurent avec leur portable sur la table de chevet ou serré dans leur main sous l'oreiller.



jeudi 12 novembre 2015

Le lys rouge - Karen Rose

Synopsis : Par une froide nuit de mars, à Chicago, une jeune fille se jette du vingt-deuxième étage. Chez elle, telle une signature macabre, la police découvre le sol jonché de lys.
Quand il arrive sur les lieux, et qu'il y croise Tess Ciccotelli, psychiatre de la victime, l'inspecteur Aidan est sur la défensive, car des indices laissent penser que la jeune fille a été poussée au suicide par sa thérapeute.
Soupçonnée de meurtre, Tess est interrogée par les policiers, puis libérée grâce à l'intervention de son avocate. Mais d'autres patients se suicident à leur tour.
Lettres, empreintes, messages téléphoniques : tout accuse Tess. Etrangement, plus les preuves s'accumulent contre elle, plus Aidan est convaincu de son innocence.
Quant à son avocate, elle refuse d'assurer sa défense. Seuls désormais face à la méfiance de leur entourage, Aidan et Tess vont devoir découvrir quel esprit manipulateur et pervers se cache derrière le piège diabolique qui se resserre autour de Tess...


J'ai emprunté ce livre à ma meilleure amie, qui est une lectrice compulsive, alors quoi de plus normal que de se prêter des livres ? J'ai d'abord été attirée par la couverture, je la trouve magnifique. Puis le résumé a fait le reste. 

Les inspecteurs Reagan et Murphy sont appelés en urgence pour le suicide d'une jeune fille. A première vue rien d'anormal, une chute du 22 ème étage, une personne dépressive... Mais en se rendant dans l'appartement de la victime, plein d'indices sont là pour incriminés Tess Ciccotelli, le psychiatre de la jeune femme, qu'ils croisent d'ailleurs sur les lieux. Alors, lorsqu'on retrouve un nouveau patient de Tess suicidé et à nouveau plein d'indices contre elle, Aidan et Murphy doivent l'emmener au poste. Elle est d'abord soupçonnée. Son avocate, Amy Miller va la sortir de là, mais Tess décide de coopérer avec les inspecteurs car elle est innocente, quelqu'un pousse ses patients au suicide et veut lui faire porter le chapeau. Tess veut découvrir qui c'est.

De cadavres en cadavres, l'étau se resserre, mais plus les preuves s'accumulent, moins Aidan Reagan croit à la culpabilité de Tess. Ensemble ils vont enquêter pour tenter de trouver qui se cache derrière tout çà.

J'ai beaucoup aimé ce livre. L'intrigue est super intéressante. L'écriture très agréable à lire, et les personnages au top. On a vraiment envie de savoir ce qui se passe et qui en veut autant à Tess. J'ai soupçonné beaucoup de monde... On est bien tenu en haleine par l'auteur jusqu'au dénouement. Et puis bien sûr on s'attache forcément à Tess et Aidan, ces 2 êtres blessés tous les deux par l'amour.

Le lys rouge est un bon thriller qui se lit super bien. Je le recommande +++

Je vous laisse avec cet extrait que j'ai adoré : 

La confiance, c'était quelque chose de précieux, que l'on n'accordait qu'avec précaution, à moins d'être imbécile. Et à moins d'être encore plus imbécile, on n'essayait pas de la rafistoler une fois qu'elle avait été piétinée et brisée.


lundi 9 novembre 2015

samedi 7 novembre 2015

Délicieuse - Sherry Thomas

Synopsis : Célèbre à Paris et à Londres, Verity Durant est connue pour sa cuisine exquise autant que pour sa scandaleuse vie amoureuse. Mais c'est la moindre des surprises qui attend son nouvel employeur à son arrivée à Fairleigh Park, suite à la mort inattendue de son frère. L'avocat Stuart Somerset a travaillé dur pour quitter les taudis de Manchester et devenir l'une des étoiles montantes de la politique au Parlement anglais. Pour lui, Verity Durant est juste un nom, et la nourriture n'est que de la nourriture, jusqu'à ce que la première bouchée franchisse ses lèvres. A un seul autre moment de sa vie il a senti cette pure excitation -lors d'une dangereuse nuit de passion avec une inconnue, une jeune femme qui a disparu à l'aube. C'est long d'attendre dix ans pour goûter au plat principal, mais quand Verity Durant arrive à sa table, il n'y a qu'une seule chose qui puisse satisfaire l'appétit de Stuart. Mais a-t-il faim de désir, de vengeance -ou peut-être de la plus rare des gourmandises, d'amour ? Car dans le passé de Verity il y a un secret qui peut les dévorer tous les deux, même s'il touche au fruit le plus délicieux de tous...

 J'avais choisi ce livre un peu par hasard en faisant une commande sur le site "la caverne de Sarah". Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre. ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un livre dont l'histoire se déroule au 19ème siècle. Et bien j'aime toujours autant. 

Nous voilà donc à Fairleigh Park, grand domaine de Bertam Somerset, riche personnage. Celui-ci décède brutalement, et c'est donc son frère, Stuart qui hérite du domaine et de ses domestiques, dont Verity Durant, célèbre cuisinière. Stuart Somerset, fils adoptif a toujours dû lutté pour en arriver où il en est et se faire une place de renom dans la haute société britannique. Stuart sur le point d'épouser la jolie Lizzy Bessler. Et Verity Durant, ancienne maîtresse de Bertam et qui cache un lourd secret.

Je ne veux pas vous en dire plus afin de ne pas trop spoiler.  J'ai beaucoup aimé cette lecture. C'est un peu un remake de Cendrillon. La plume de l'auteur m'a plu. Les descriptions sont parfaites, à tel point que lorsqu'elle décrit les menus cuisinés par Verity, on sent un petit creux dans son estomac et une envie de goûter à tous ces plats succulents et raffinés.

C'est une lecture agréable. J'ai passé un bon moment avec ce livre. Ce n'est pas un coup de coeur, mais je le conseille si comme moi vous êtes friands de lectures un peu historiques. Les belles robes, les gentlemen, la hiérarchie dans la classe sociale. Et puis bien sûr, une histoire d'amour, voire même deux.



mercredi 4 novembre 2015

ATTENTION CONCOURS

Voilà je vous l'avais promis il y a quelques jours, pour fêter mes 2000 visites, j'organise un concours "Thriller".

Je vous propose de gagner "Territoires" d'Olivier Norek, en version Pocket Et "Le prix de la peur" de Chris Carter.

Tous les participants se verront offrir un marque page aux couleurs du blog.

Soyez indulgents, c'est le premier concours que j'organise, et sans partenariat. Mais si celui-ci marche bien, j'en organiserai d'autres.

Pour participer, il vous suffit

- de partager cet article sur vos réseaux sociaux  (où vous voulez Twitter, Facebook, Instagram etc....)
- de mettre un commentaire en précisant que vous participez au concours et sur quel réseau social vous avez partagé.

Vous avez jusqu'à samedi 07 novembre 2015 inclus pour participer. Je procéderai ensuite au tirage au sort, les résultats seront annoncés dimanche dans la journée. 

Alors bonne chance à tous et à toutes !






lundi 2 novembre 2015

Le doute - S.K Treymane

Synopsis : Un an après le décès accidentel de Lydia, l'une de leurs filles jumelles, Angus et Sarah Moorcroft décident de tout recommencer en changeant d'environnement. Ils rejoignent alors une petite île écossaise qu'ils ont héritée de la grand-mère d'Angus. Mais l'emménagement ne se passe pas aussi bien que prévu ; Kirstie, leur fille survivante, se met à affirmer qu'elle est en réalité Lydia. Alors qu'un brouillard glacial enveloppe l'île, l'angoisse va grandissant…
Que s'est-il vraiment passé en ce jour fatidique où l'une des deux sœurs a trouvé la mort ? 


 Sarah et Angus sont les heureux parents de Lydia & Kirstie, des jumelles parfaitement identiques. Ils coulent des jours heureux à Londre avec leur chien Beanie. Mais voilà, lors de vacances chez les parents de Sarah, une des jumelles se tue en tombant du balcon. Sarah tombe en dépression, Angus se met à boire et en perd son emploi, les dettes s'accumulent et le couple va au naufrage. C'est alors qu'Angus reçoit en héritage de sa grand-mère une île. Le couple va alors quitter Londres et aller s'installer sur cette île en Ecosse. Les choses semblent bien se passer jusqu'à ce que Kirstie, la jumelle "survivante" dit être Lydia ! Le doute s'installe alors dans l'esprit de Sarah qui se demande si une erreur a pu se produire lors de l'accident. Kirstie adopte un comportement de plus en plus étrange, elle calque son comportement sur celui de Lydia. Kirstie ? Lydia ? Sarah ne sait plus et va donc aller jusqu'à tester sa fille pour savoir réellement qui elle est. 
Se pose la question de savoir ce qu'il s'est réellement passé le soir de l'accident ? Angus sait, il éprouve pour Sarah de la haine, malgré tout l'amour qu'il lui porte. Il la tient pour responsable. 

Bien, les choses sont posées, le décor installé et l'histoire mise en place. J'ai beaucoup aimé ce livre. Pourtant certaines critiques n'étaient pas bonnes, mais comme pour tout, j'aime me faire ma propre idée, et pour le coup je ne suis pas déçue parce que moi j'ai aimé. Je l'ai dévoré en une journée. Je n'avais qu'une envie : savoir qui était la jumelle rescapée et surtout savoir ce qui s'est passé le soir de l'accident.

L'écriture est fluide, agréable, les descriptions permettent de bien poser le climat environnant. Tout au long du livre, l'auteur nous laisse dans le doute, le flou. Aucun indice ne nous permette de savoir. Le mystère de la gemellité est bien détaillé, expliqué. Et puis la fin... A la lecture du dénouement, j'ai posé mon livre et j'ai fait : ouahhhh ! Bref, je ne peux que vous conseiller ce livre avec lequel vous passerez un bon moment. Ce n'est pas un trhiller, je le classerai plus comme roman psychologique. Parce que certes il est angoissant mais pas effrayant.





dimanche 1 novembre 2015

Comme une envie de chocolat - Jeannie Watt

Synopsis : Quand on tient un simple restaurant familial ? et c'est le cas de Reggie ?, avoir le célèbre chef Tom Gérard dans sa cuisine, c'est un peu comme aller aux Oscars au bras de Brad Pitt. Un rêve ! Une aubaine inespérée ! Cela dit, Reggie a des doutes : si Tom est là, c'est peut-être juste parce que sa carrière est au point mort? pour l'instant. Qui sait si l'oiseau ne s'envolera pas si on l'appelle à une grande table new-yorkaise?? L'oiseau? et l'amour. Mais le destin n'a pas dit son dernier mot : Reggie est enceinte de Tom. Et, quelque part entre les épices et le chocolat, elle et Tom sont peut-être plus près qu'ils ne le croient de savourer ensemble? la recette du bonheur !

 Reggie, associée avec son frère et sa soeur en tant que traiteur, se lève le matin avec des nausées. Cela dure plusieurs jours. Eden sa soeur lui souffle l'idée que peut être elle est enceinte. Enceinte ? Mais ce n'est pas possible ! Elle et Tom ont toujours fait attention. Tom son ancien fiancé qui l'a abandonné il y a 7 ans pour privilégier sa carrière. Tom, fougueux et impulsif qui ne sait pas tenir un travail. Tom avec qui elle a couché il y a quelques semaines pour se prouver qu'elle n'éprouvait rien pour lui... Oui mais voilà, les tests de grossesse sont positifs !Elle est enceinte. Il va donc falloir prévenir Tom, qui vient justement de se faire licencier de son dernier emploi, et qui s'est grillé dans toute la profession. Son agent lui conseille alors de se faire oublier quelques mois. 
Lorsque Tom apprend la nouvelle, tout naturellement il vient à Reno rencontrer Reggie pour parler du bébé. Mais aussi pour lui demander de l'aider et de l'employer dans son entreprise. 
A contre coeur, et avec l'accord d'Eden et Justin, elle va lui donner cette chance. La cohabition entre les deux est difficile, la communication aussi. Vont-ils réussir à se mettre d'accord pour le bien de leur bébé ? Tom va t'il savoir gérer son impulsivité ? Et si il l'abandonnait à nouveau, elle mais aussi le bébé ?

C'est une lecture sympathique et légère qui se lit très bien. On rit beaucoup parce que certaines situations sont plutôt cocasses. J'ai bien aimé. C'est une lecture légère qui fait du bien de temps en temps. A lire pour se détendre.




Le jouet du prédateur - Sascha Buzmann

Synopsis : En ce 9 janvier 1986, la neige tombe à gros flocons sur la région de Francfort. Au pied de son immeuble, Sascha, 9 ans, fait un bonhomme de neige. Surgit alors un inconnu, qui l'enlève. Pendant près de 3 mois, Sascha va connaitre l'enfer. Dans une caravane sans eau ni électricité, il survivra aux coups, aux viols à répétition, à la crasse, à la faim... Mais à quel prix ? Vingt-huit ans plus tard, voici son histoire, qui est aussi celle d'une lente reconstruction.
Sascha Buzmann est né en 1977. A l'époque, son enlèvement a suscité une immense vague d'émotion en Allemagne et tenu les médias en haleine jusqu'à sa libération miraculeuse. Jamais, outre-Rhin, un enfant n'avait été séquestré aussi longtemps par un pédophile.


 Que dire sur ce livre ? C'est le témoignage de Sascha, 25 ans après qui raconte l'enfer qu'il a vécu. Enlevé par un inconnu alors qu'il n'a que 9 ans, séquestré, violé et violenté pendant 86 jours. C'est une lecture difficile, bouleversante. Le récit alterne hier et aujourd'hui. On ne peut qu'être révolté par ce qu'on lit. Comment peut on faire subir de telles atrocités à un enfant ? 

Outre l'horreur, on ressent le traumatisme de Sascha, devenu trop vite adulte, qui après l'enlèvement a essayé de reprendre le cours de sa vie, comme si rien de tout çà n'était arrivé. 

Je ne peux pas dire que j'ai aimé ce livre parce que maman d'un enfant du même âge, c'est vraiment difficile d'imaginer que de telles atrocités peuvent exister. Et pourtant c'est le cas, ça arrive tous les jours. Alors oui je crois que ce genre de livre peut faire avancer les mentalités. C'est dans ce but que Sascha a décidé d'écrire ce livre. Que les adultes fassent plus attention aux enfants, que la justice ne relâche pas dans la nature ces bourreaux. Parce que pour la petite histoire, Adam Geist (l'homme qui a enlevé et séquestré Sascha) a été relâché 7 ans après le drame, parce qu'il n'était soi disant plus une menace, mais il a récidivé. Bref, c'est un roman révoltant, bouleversant mais qui fait réfléchir.