mercredi 30 janvier 2019

Mauvais genre d'Isabelle Vilain

Synopsis : Hugo Nicollini est un garçon différent des autres gamins de son âge. Un père brutal. Une maman protectrice. Un soir, il est témoin d'une dispute entre ses parents. Une de plus. Une de trop. Cette fois-ci, sa mère succombera sous la violence des coups.
Vingt-trois ans plus tard, l'équipe du commandant Rebecca de Lost enquête sur la mort d'une jeune femme, sauvagement poignardée dans son appartement. Pas d'effraction. Pas de vol. Pas de traces de défense. L'entourage de la victime est passé au crible, et l'histoire du petit Hugo va refaire surface bien malgré lui.

C'est dans le cadre de mon partenariat avec les éditions Taurnada que j'ai reçu ce roman. Le résumé fort prometteur laissait augurer un très bon moment de lecture.

Le livre s'ouvre une scène terrible qui glace le sang et qui met le lecteur directement dans l'ambiance du roman. Le petit Hugo assiste impuissant à une énième dispute entre ses parents. Mais cette fois, c'est la dispute de trop, la maman succombe sous les coups du mari. Cette première scène est terriblement poignante et peut choquer. On se retrouve ensuite 23 ans plus tard. Le commandant Rebecca de Lost est appelée pour enquêter sur la mort d'une jeune femme. Elle a été retrouvée sauvagement assassinée dans son appartement. Aucune trace d'effraction. L'enquête semble vraiment compliquée. Quel peut bien être le lien entre ces deux scènes ?

C'est un véritable page-turner que nous offre là Isabelle Villain. En effet, l'intrigue est bien plus complexe qu'elle n'y paraît et pages après pages on se demande ce qui va se passer. L'ambiance du roman est noire, ce qui donne encore plus de pouvoir à ce roman. L'enquête qui piétine, le passé qui ressurgit, tout est fait pour qu'on ne puisse pas lâcher ce livre. Je ne connaissais pas du tout cette auteure, et bien je dois dire que Mauvais genre m'a donné envie de lire d'autres de ses livres.

Mauvais genre est un thriller bien ficelé dans lequel on se sent parfois oppressé et terriblement angoissé. Les personnages sont habilement travaillés et l'intrigue parfaitement maîtrisée par son auteure. Aussi à aucun moment je n'ai pu découvrir l'issue du roman. Et çà j'aime !

Autre point extrêmement positif à mon sens : l'écriture. Elle est également parfaitement maîtrisée et le style est vraiment très agréable à lire. 

Une fois de plus les éditions Taurnada m'offrent une lecture des plus agréables. Je peux dire sans aucune hésitation qu'en matière de thriller vous pouvez faire confiance à Taurnada les yeux fermés.

Un grand merci à Joël et Patricia pour leur confiance.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire