mardi 13 août 2019

L'enfant de Garland Road - Pierre Simenon

Synopsis : Kevin O'Hagan a 63 ans. Écrivain raté et veuf torturé par les affres toxiques d'un mariage déchu et d'un amour devenu haine que même la mort n'a pas réussi à éteindre, il vit retiré du monde, sans espoir ni recours, dans les collines boisées du Vermont. Alors qu'il tente sans succès d'en finir avec l'existence, il devient malgré lui le tuteur de David, son neveu de 10 ans, qui vient de perdre ses parents dans des circonstances aussi brutales que mystérieuses.

Au fil des jours se tissent des liens d'affection et de complicité entre le vieil homme et l'enfant, leur permettant à tous deux de lentement reprendre goût à la vie. Mais juste au moment où Kevin se met à espérer d'avoir enfin trouvé l'antidote au poison qui ronge son âme, la tragédie frappe à nouveau sans crier gare : un après-midi, David disparaît de son école, enlevé par un dangereux pervers. Pour le sauver de supplices innommables, Kevin se lance alors dans une traque effrénée qui exigera de lui toutes ses ressources et tout son courage. Sachant bien que, cette fois, il n'a pas droit à l'échec, et que tout se jouera sans merci ni pardon.


Lorsque j'ai reçu ce livre de la part des éditions Plon, je n'en avais alors pas entendu parler. Le résumé me plaisait bien. 

Je publie donc ma chronique très longtemps après l'avoir lu, et je remarque que personne ou presque n'a parlé de ce roman qui pourtant est un très bon livre. 

Dans l'enfant de Garland Road, nous faisons la connaissance de Kevin, 63 ans, retraité. Kévin est un écrivain raté, veuf et père d'une fille qui s'est éloignée de lui. Alors qu'il pense mettre fin à ses jours, un évènement inattendu survient. On le nomme tuteur de son neveu de 10 ans dont les parents ont été assassinés dans de mystérieuses circonstances. Lui qui vit seul depuis si longtemps, comment va-t-il pouvoir s'occuper d'un enfant de 10  ans ? Petit à petit Kévin et David vont tisser des liens solides et cette relation va permettre à Kévin de reprendre goût à la vie. Alors que tout semble aller au mieux dans le meilleur des mondes, David est enlevé. Dès lors Kévin n'aura qu'une idée en tête : retrouver son neveu, avec l'aide de sa meilleure amie, ancienne shérif à la retraite. 

Je m'arrête là pour l'histoire. Comme je vous le disais au début, je suis étonnée de n'avoir pas vu ce roman tourner plus que çà sur les réseaux sociaux et sur la blogosphère. Franchement c'est un livre que j'ai beaucoup aimé. Alors oui, Pierre Simenon est le fils du très célèbre Georges Simenon (honte à moi je n'ai jamais lu cet auteur), mais le fils a du talent ! A mon sens ce livre est une réussite. On y retrouve une intrigue bien ficelée, des personnages bien campés et présents, mais aussi des sujets abordés d'actualité, tels que l'homosexualité, le deuil, la dépression, la pédophilie... Pas un seul moment je ne me suis ennuyée et j'ai été rapidement prise dans l'intrigue avec le besoin de tourner page après page.

Bref, j'ai pris plaisir à voir Kévin reprendre du poil de la bête grâce à la relation qu'il construit avec ce neveu qu'il connaît que si peu. Cette relation est touchante car Kévin et David s'apportent tant de choses mutuellement. Alors lorsque David disparaît, on a qu'une hâte : qu'il soit retrouvé au plus tôt ! Surtout lorsqu'on apprend que c'est pervers qui l'a kidnappé. 

En conclusion L'enfant de Garland Road est un livre que j'ai adoré ! Et je ne peux bien évidemment que vous le conseiller. C'est un très bon polar qui n'a rien envié à d'autres. 

L'enfant de Garland Road est disponible aux Editions Plon.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire