mercredi 8 novembre 2017

Là-haut les anges - Chris Roy

Synopsis : Anna Santos a 15 ans. Comme toutes les filles de son âge, elle est « hyper-connectée ». Comme toutes les filles de son âge, elle possède un compte Facebook. Comme toutes les filles de son âge, elle rêve d’amour. Comme toutes les filles de son âge, elle n’a peur de rien. Elle sera la première victime.
Sara Lopez, « trente plus », comme elle se plaît à dire aux curieux, se démène depuis plusieurs semaines pour stopper la cadence infernale d’un terrible prédateur qui terrorise la capitale. Mais entre une mère castratrice et un collègue sex-friend un peu trop pressant, la jeune capitaine pourrait bien passer à côté de l’évidence…


J'ai déjà collaboré par le passé avec Les éditions Inspire (anciennement Editions Read My Book) et j'avais passé un agréable moment de lecture. Aussi, lorsqu'Audrey m'a proposé de lire Là-haut les anges de Chris Roy, j'ai accepté. D'autant plus que c'est un thriller, et donc complètement mon genre de prédilection. 

Dans Là-Haut les anges, on est rapidement amené dans le vif du sujet, avec la disparition de la jeune Anna Santos. Elle a été contacté via son compte Facebook, par un garçon. Bien sûr, elle ne se méfiera pas lorsqu'elle ira au rendez-vous qu'il lui a proposé. On ne reverra jamais Anna vivante. Anna va être la première d'une longue liste de jeunes filles assassinées. Un prédateur rôde et sévit sur la ville, et son terrain de chasse lui donne de nombreuses proies : il traque sur les réseaux sociaux. Autant dire qu'à l'heure où les jeunes sont tous hyper connectés, il a de quoi faire. 
C'est Sara Lopez et son équipe qui va enquêter. Elle va se démener comme une forcené pour tenter de trouver ce prédateur avant qu'il n'agisse encore. Mais le prédateur est malin, et il faudra à Sara à son équipe beaucoup de courage et de persévérance pour le coincer. Y arriveront-ils ? Combien de victimes encore ?

Je m'arrête là pour l'histoire. Personnellement j'ai beaucoup aimé Là-haut les anges, voire même adoré ! Vous me direz, qu'un tueur en série pédophile, on a déjà donné. Oui, je suis d'accord, mais ce livre a une saveur particulière. D'une part par le style de Chris Roy, un style fluide, agréable et vraiment addictif. Tout au long de l'histoire, Chris Roy nous emmène dans la tête du tueur, avec les passages du journal intime qu'il écrit. Cela permet de mieux se projeter dans l'enquête. 
D'autre part, les personnages principaux Sara et Stan sont vraiment très attachants. 

Et puis surtout, Chris Roy nous ballade à sa guise ! Rapidement un premier suspect est arrêté, et on pourrait croire que ça y est, l'enquête est bouclée, mais non ce serait trop facile. Et finalement alors qu'on est persuadé d'avoir enfin trouvé le tueur, elle nous balance un revirement de situation énorme ! Comment aurait-on pu deviner ??

Outre le fait que Là-Haut les anges est un excellent thriller bien maîtrisé, Chris Roy nous fait froid dans le dos, en mettant en avant, les failles des réseaux sociaux pour nos enfants. Le sujet qu'on connaît tous, mais qui fait flipper quand on lit ce genre de livre. Parce que oui on ne sait jamais qui est derrière l'écran. Et les jeunes filles de ce livre vont malheureusement l'apprendre à leur dépens. 

Dernière chose que j'ai apprécié : le duo de flic ! On n'a pas affaire à des êtres écorchés vifs, comme on en trouve souvent dans les thrillers. Sara et Stan ont eu des enfances "normales", bien sûr avec quelques failles, mais ça les rend réels et d'autant plus attachants. 

En conclusion, Là-Haut les anges est vraiment un très bon thriller et j'ai pris énormément de plaisir à sa lecture. Aussi, si vous aussi vous voulez tenter l'aventure, c'est par ici => Là-haut les anges


« Comme je me régale avec ces réseaux sociaux, comme il est facile de pénétrer la vie des gens ! Je pourrais y passer des heures, en devenant voyeur malgré moi. Quelle impudeur, toutes ces personnes qui s’affichent en toute impunité, sans contrainte, qui passent leurs journées à nous dire où ils se trouvent, avec qui, et si ça "lol" !
Seulement, je suis là, moi, et je fais mon petit marché tranquillement, je jauge, j’étudie, je dissèque, je décortique, je mange et me délecte, et puis pour finir : j’en choisis une, je la punis… ou plutôt non, je la délivre…
Hacker de cœurs d’adolescentes, je me vois comme ça. »


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire