vendredi 8 mai 2020

Un petit peu de blabla

En venant sur mon blog, je me suis rendue compte que mon dernier article date du 29 mars... Autant vous dire que c'est très difficile pour moi de reprendre la plume. Je n'ai pas écrit une seule ligne depuis. Alors oui le confinement y est pour beaucoup. Nous sommes tous ensemble à 5, avec les devoirs des enfants à assurer à des niveaux différents (CE2, CM2 et 3ème). Alors bien évidemment il a fallu réapprendre à vivre tous ensemble parce qu'il faut bien le dire avec notre vie de dingue on ne savait plus faire. Je ne vous cache pas qu'au début ça été vraiment difficile. Dans la famille nous avons tous des caractères bien trempés, alors ajoutez à cela le stress du confinement et la fermeture de notre restaurant, vous obtenez ainsi un mélange diaboliquement explosif. Et puis les choses se sont doucement tassées. Chacun a pris ses marques, on a trouvé notre rythme de croisière, et aujourd'hui, je peux le dire, le confinement s'est bien passé. 

Ensuite il a fallu prendre la décision de remettre ou pas nos enfants à l'école. Ce n'est pas une décision facile à prendre, il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises décisions. Nous, on a décidé de choisir celle qui nous paraissait la plus appropriée, et on a fait le choix de ne pas les remettre à l'école et donc de continuer  l'école à la maison. 

Enfin, il reste l'incertitude quant à la réouverture probable des cafés, bars, restaurants. Bien sûr qu'on aimerait pouvoir ouvrir le plus rapidement possible, parce que c'est notre gagne-pain, notre seule source de revenus. Mais c'est aussi très anxiogène avec ce virus qui court toujours. Alors personnellement je ne cracherai pas dans la soupe, car il faut bien l'avouer, le gouvernement nous a bien aidé avec l'aide mensuelle de 1500 euros mais surtout avec l'annulation des charges sociales. C'est un soulagement même si la situation restera critique de longs mois je le pense. 
Il va falloir revoir toute notre organisation, nos méthodes de travail. Même si dans la restauration, il va de soi que l'hygiène est au coeur de nos préoccupations. Mais il va falloir être encore plus vigilants et faire attention aux gens et à soi. Mais ce que je retiens surtout c'est les messages de soutiens que l'on a reçu de la part de nos clients. Et je dois dire que ça fait vraiment chaud au coeur. Alors pour le moment, nous patientons et nous allons observer ce qui va se passer autour de nous à partir du 11 mai, date du déconfinement.

En ce qui concerne le déconfinement, je vais rester hyper vigilante. Personnellement, je continuerai de ne recevoir personne, je n'irai pas chez les gens non plus. Je ne vous cache pas que ce déconfinement me fait bien plus flipper que le confinement en lui-même. Et je sais, pour avoir échanger sur Twitter avec certains, que je ne suis pas la seule. Malheureusement j'ai bien peur que les gens reprennent très rapidement leurs habitudes d'avant. Non pas que je n'ai pas confiance, mais je sais très bien que le dicton "chassez le naturel, il revient au galop" est particulièrement vrai. Je souhaite vraiment qu'il y ait chez certains une vraie prise de conscience, mais je n'y crois pas trop. On en reparlera dans quelques mois...

Bref, tout çà pour dire que j'ai énormément de chroniques en retard, au moins une dizaine. Mais bon comme depuis 3 semaines, je n'ai pas lu une ligne, je devrai pouvoir rattraper mon retard, puisque déjà j'arrive à aligner plus de 3 mots. Chose que je n'arrivais pas encore hier.

En attendant, je vous dirai de continuer à prendre soin de vous, de bien faire attention aux gestes barrières et de rester chez vous le plus possible. On a le temps pour reprendre une vie sociale active. Et quand on pourra à nouveau vivre "normalement", n'oubliez pas les petits commerces, les personnels soignants, les routiers, les caissières, les éboueurs, toutes ces personnes qui ont été en première ligne pendant ces semaines véritablement angoissantes pour la plupart d'entre nous. Et puis à tous les amoureux des livres, pensez à aller dans vos librairies, y'a plein de supers sorties de prévues, et ils vont vraiment avoir besoin de nous ces prochaines semaines. 

Allez, prenez soin de vous. 





Aucun commentaire:

Publier un commentaire