dimanche 29 mars 2020

Le bruit de la soie - Sonia Velton

Synopsis : 1768. Londres. Quand Esther Thorel, l'épouse d'un maître soyeux huguenot, sauve Sara Kemp des griffes d'une mère maquerelle, elle pense accomplir la volonté de Dieu.Mais Sara, loin d'être reconnaissante, se lasse bientôt de sa nouvelle vie de domestique au sein de la grande demeure du quartier de Spitafields, où retentit la cadence des métiers à tisser. La relation des deux femmes se trouble peu à peu, et Sara se met en tête de découvrir ce qui préoccupe Esther.
Car la maîtresse de maison a un secret: elle dessine depuis toujours et rêve que son mari, Elias, la laisse créer des motifs pour ses soieries. Lorsque celui-ci balaye ses projets d'un refus moqueur, Esther va involontairement bouleverser le destin du foyer...
Sonia Velton tisse une histoire où l'ambition, l'amour et la trahison se mêlent sur fond de révolte ouvrière et de bouleversements sociaux.


Lorsque les éditions Préludes m'ont proposé ce roman, j'ai tout de suite accepté. En effet, j'avais déjà vu passé ce roman sur les réseaux sociaux, et déjà rien que la couverture m'avait conquise. Et puis, en règle générale, les éditions Préludes offrent toujours de très beaux moments de lecture.

Le bruit de la soie c'et l'histoire de Sara Kemp, jeune fille de campagne qui débarque à Londres en 1768. Elle ne connaît personne, et est un peu perdue. Elle va alors tombée dans les griffes d'une mère maquerelle et va se retrouver enfermée dans une maison close. Mais un jour sa route va croiser celle d'Esther Thorel l'épouse d'un maître soyeux. Esther va sortir Sara de la maison close et la prendre en tant que femme de chambre. Dès lors la relation entre les deux femmes va se complexer, et la tension au sein du foyer vont se faire sentir. Sara va tenter de découvrir ce que cache Esther. Car Esther cache en effet quelque chose : sa passion pour le dessin et la soie. Seulement, c'est un métier d'hommes et son mari ne cesse de lui rappeler. Mais Esther est prête à tout, même à demander en cachette à l'apprenti de son mari de tisser ses dessins.

Je m'arrête là pour l'histoire. Quelle magnifique histoire que celle de Sara et d'Esther ! J'ai eu un véritable coup de coeur pour ce roman. Les chapitres alternent avec  les points de vue des deux femmes. Sara qui était arrivée toute perdue de sa campagne va rapidement montrer son caractère dès qu'elle sera dans le foyer des Thorel. Alors qu'on pourrait croire qu'elle se montrera reconnaissante à Esther de l'avoir sortie de la maison close, il en est tout autrement. En effet, pour Sara, ce n'est pas mieux de se retrouver femme de chambre. Elle rêve de mieux, de beaucoup mieux, et se sent prête à tout pour parvenir à ses fins. Mais lorsque gronde la menace des ouvriers de la soie envers les maîtres soyeux, l'étau va se refermer sur les deux femmes.

Avec Le bruit de la soie, Sonia Velton nous livre un premier roman tout en finesse. Les personnages sont habilement travaillés et les alternances de point de vue donnent un bon rythme à la lecture. L'intrigue se dévoile doucement pour finir en apothéose. Une fin dans laquelle les personnages vont vraiment se dévoiler.

En conclusion j'ai vraiment adoré ce roman. L'ambiance de l'Angleterre du 18ème siècle est bien retranscrite et Sonia Velton montre bien le clivage entre hommes et femmes. Pour moi Esther Thorel fait partie de ses grands personnages de roman qui nous marquent. Sincèrement Sonia Velton m'a fait vibrer avec ses mots et je ne peux que vous recommander chaudement Le bruit de la soie.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire