jeudi 12 novembre 2020

Impact - Olivier Norek

 Synopsis : Face au mal qui se propage et qui a tué sa fille.

Pour les millions de victimes passées et les millions de victimes à venir.

Virgil Solal entre en guerre, seul, contre des géants.

 

 Si vous me suivez depuis un petit moment, vous le savez déjà, Olivier Norek fait partie des auteurs que j'affectionne profondément. Aussi, lorsque Nicolas, libraire à la Tasse d'Encre, m'a proposé de le lire en avant première pour partager mon avis, vous vous doutez bien que j'en ai été plus que ravie. Me revoilà donc repartie de la librairie avec une épreuve non corrigée sous le bras et le sourire aux lèvres. J'avais une lecture en cours à terminer avant de pouvoir me plonger dans ce nouveau roman d'Olivier Norek. La 4ème de couverture est vague, mais accrocheuse, alors ni une ni deux, dès que possible je me plonge dans Impact. 

 Avant de vous parler d'Impact, je dois vous dire qu'il est bien différent de ses autres romans. On est loin du 93 ou bien de la junge de Calais. Ce qui fait d'Olivier Norek un grand auteur, c'est justement ce nouveau roman, avec lequel il prend un risque fou, le risque de perdre quelques lecteurs en route pour parler d'un sujet qui lui tient à coeur, et qui, si nous sommes également un peu sensible, nous tient aussi à coeur. Avec Impact, Olivier va nous surprendre avec ce roman, mais rassurez-vous on retrouve ce que j'aime tant chez Olivier : sa plume emplie de justesse, d'émotions et de colère. 

 Impact c'est quoi ? C'est d'abord un roman aux antipodes de ce qu'Olivier Norek nous a déjà proposé. Débutant comme un excellent thriller, le roman prend rapidement un virage à 360 degrés pour nous entraîner dans le combat d'un homme : Virgil Solal. Cet homme, brillant militaire, a perdu sa fille à la naissance. Il disparait de la circulation. Pour réapparaître plusieurs années plus tard pour alerter la population sur le mal qui la ronge de manière brutale.

Impact c'est l'histoire de David contre Golliath, c'est le petit qui veut se battre contre les plus grandes puissances mondiales. Pourquoi me direz-vous ? Pour une cause des plus nobles : le climat. Virgil veut alerter la population sur les causes et les conséquences du réchauffement climatique. Il veut faire prendre conscience de ce qui arrivera si on ne fait rien. Virgil a perdu son unique enfant à cause de la pollution entre autre, et il veut que les gens comprennent ce qui est en train de se jouer sous nos yeux.  Pour cela, il n'ira pas par quatre chemins, il frappera fort, là où ça fait mal.  Mais Virgil Solal n'est pas un meurtrier, il n'est pas le monstre qu'on voudrait faire croire. Virgil Solal veut croire en un avenir meilleur. Et même si pour cela, il doit employer des manières fortes, voire presque terroristes.

 

Je m'arrête là, vous en ayant déjà bien trop dit. Alors comment faire pour vous donner mon ressenti sur Impact ? Comment faire, parce que je suis ressortie de ma lecture tellement mitigée. Alors c'est à un exercice difficile que je me prête. Parce que oui j'ai adoré Impact et je l'ai littéralement dévoré. Oui, mais... (parce qu'il y a un mais). En fait, Surface avait été un tel coup de coeur que j'attendais vraiment beaucoup du prochain roman d'Olivier. Et tout à fait honnêtement, même si le sujet est d'actualité et très prenant, je ne m'attendais pas du tout à cela en l'ouvrant. En fait, je crois tout simplement que je n'étais pas préparée à cela.  Alors oui Virgil Solal est un personnage fort, mais on est à mille lieux de Coste ou Chastain... Pour tout vous dire, j'ai trouvé le personnage de Diane bien plus intéressant à mon sens. (je vous laisse découvrir qui est Diane bien entendu). Et puis, Autre bémol : la seconde partie du roman, bien qu'utile au déroulement de l'histoire, m'a un peu perdue en cours de route. 

Alors me direz-vous, comment peux-tu dire que tu as aimé ce roman ? Oui en effet, j'ai aimé ce roman, parce que malgré tout, en le refermant, il y a une prise de conscience qui s'opère, il y a un espoir des lendemains meilleurs qui se laisse entrevoir. Et puis, comme je le disais plus haut il y a cette plume, ce style : le style Norek ! On a le sentiment qu'avec ce roman, Olivier Norek souhaite simplement nous informer d'une situation telle qu'elle est. A vous de voir si ensuite vous avez envie de subir ou de changer les choses. Parce qu'on peut changer les choses, on peut changer la tendance et agir pour le climat, encore faut-il le vouloir ?

En conclusion, je dirai qu'Impact ne sera pas mon roman préféré d'Olivier Norek, mais qu'il a quand même réussi un pari fou : celui de se réinventer, de sortir de sa zone de confort et rien que pour cela il mérite qu'on lui accorde toute l'attention et la bienveillance du lecteur.

Et vous alors ? Vous avez lu Impact ? Vous l'avez aimé ? Adoré ? Et si vous ne l'avez pas lu, qu'attendez-vous ? En attendant, moi j'ai acheté mon exemplaire, et j'attends avec impatience l'occasion de le faire dédicacer à Olivier. 

Et je finirai ma chronique avec une petite question (la même qu'à la fin de ma chronique de Surface) : Olivier, à quand une rencontre entre Coste et Chastain ?


Impact est disponible aux Editions Michel Lafon. 




 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire