jeudi 8 juin 2017

Tu tueras l'ange - Sandrone Dazieri

Synopsis : La mort rôde, aussi belle que fatale. Serez-vous sa prochaine victime ?
Lorsque le TGV Milan-Rome arrive à quai, la police fait une macabre découverte : tous les passagers de la classe affaires sont retrouvés morts.
Si les premiers indices orientent l'enquête vers un attentat, la commissaire adjointe Colomba Caselli, muscles d'acier et âme fragile, est persuadée du contraire. Pour elle, seul Dante Torre, l'« Homme du silo », est capable d'y voir clair dans ce brouillard de mensonges et de fausses pistes. Très vite, ils découvrent que ce massacre n'est que l'énième épisode d'une longue série de carnages, sur laquelle plane l'ombre d'une mystérieuse figure féminine. Elle ne laisse aucune trace, juste un nom : Giltiné, l'ange lituanien des morts.
Une nouvelle enquête de Colomba Caselli et Dante Torre, après le succès français et international de Tu tueras le père. 


En 2015, je vous parlais d'un gros coup de coeur pour "Tu tueras le père" de Sandrone Dazieri (chronique par ici). Ce livre faisait même partie de mon top 5 des livres 2015. Alors quand j'ai su que l'auteur réitérait l'aventure avec un nouvel opus, intitulé "Tu tueras l'ange" j'étais forcément ravie ! Et quand en plus, j'ai pu le solliciter sur Netgalley et que La Bête Noire a accepté ma demande, là c'était le pompom !  Bref, j'espérais seulement ne pas en attendre trop pour ne pas être déçue.

Dans Tu tueras l'ange, on retrouve avec plaisir notre enquêtrice Columba Caselli. Elle est appelée sur une scène de crime particulière. En effet, tous les passagers de la classe affaire du TGV Milan/Rome sont retrouvés morts à l'arrivée du train. Si au départ, tout laisse à supposer qu'il s'agit d'un attentat, revendiqué, qui plus est par une vidéo de Daesh, Colomba, elle n'est pas convaincue. Des éléments la troublent et elle pense que seul Dante Torre est capable d'y voir plus clair. Contre l'avis de ses supérieurs, elle va alors contacter Dante. Rapidement, Dante va découvrir que ce massacre n'est pas le seul, et que plusieurs autres scènes de crimes ont été maquillées. Mais pour cacher quoi ?  Ils vont alors se retrouver embarqués dans une sombre affaire qui les emmènera sur des chemins glissants. Un seul prénom comme piste à suivre : Giltiné, l'ange de la mort.

Voilà pour l'histoire. Autant vous le dire tout de suite, je n'ai pas été déçue par cette suite ! Bien au contraire, j'ai encore eu un énorme coup de coeur. Tu tueras l'ange est un thriller encore plus sombre que Tu tueras le père. On retrouve avec plaisir notre duo Caselli / Torre, toujours plus torturé. Dès lors que Torre va mettre le doigt là où il ne fallait pas, l'enquête va alors prendre un virage à 180 degrés. Le rythme va alors s'accélerer au rythme des pages jusqu'à un final explosif !

Dans ce roman, on en apprend un peu plus sur Dante Torre. J'aime vraiment beaucoup Dante !  Ses attaques de paniques, ses TOC, ses angoisses, tout çà le rendent tellement attachant je trouve. Il est bizarre mais il est tellement entier dans ce qu'il fait ! Colomba cette fois m'a quelques fois un peu agacée, mais je lui pardonne, parce que sous sa carapace de "gros dur" se cache une âme fragile et en souffrance. Ce duo d'enquêteurs, bien qu'atypique est vraiment intéressant à suivre.

 Là encore, Tu tueras l'ange est un pavé de plus de 600 pages qui se dévorent littéralement.On a qu'une envie : savoir où tout çà va nous mener ! Et forcément, on tombe dans le syndrome du "Allez encore un chapitre pour voir". Bref, Sandrone Dazieri nous livre une fois de plus un excellent bouquin. Mais par contre Mamma mia !!! Sandrone ??? C'est quoi cette fin ?? Ce cliffhanger de fou ? Comment faire pour survivre à cette fin ? Hé bien il va falloir attendre patiemment le retour de Caselli et Torre dans une 3ème enquête qui, je n'en doute pas une seule seconde, sera des plus explosives !!

Bref, vous l'aurez compris, Tu tueras l'ange est un énorme coup de coeur et je ne peux donc que vous conseiller de vous jeter dessus pour le dévorer ! Les 2 livres sont indépendants, toutefois, dans Tu tueras l'ange, il y a des références à Tu tueras le père. Après rien de gênant pour la compréhension de l'histoire. Mais bon, tant qu'à faire, autant lire les 2 pour un plaisir de lecture doublée :-)

Merci à Netgalley et à La Bête Noire de m'avoir permis cette lecture.



2 commentaires:

  1. Je n'avais pas lu le "premier" mais celui-ci est dans ma liseuse, et ton avis me donne hyper envie de me lancer, genre là tout de suite maintenant.

    RépondreSupprimer
  2. haaaan mais ouiii vas y tout de suite ! lol

    RépondreSupprimer