lundi 9 mai 2016

Docteur Sleep - Stephen King

Synopsis : Danny Torrance a grandi. Ses démons aussi... Hanté par l’idée qu’il aurait pu hériter des pulsions meurtrières de son père Jack, Dan Torrance n’a jamais pu oublier le cauchemar de l’Hôtel Overlook. 

Trente ans plus tard, devenu aide-soignant dans un hospice du New Hampshire, il utilise ses pouvoirs surnaturels pour apaiser les mourants, gagnant ainsi le surnom de « Docteur Sleep », Docteur Sommeil. 

La rencontre avec Abra Stone, une gamine douée d’un shining phénoménal, va réveiller les démons de Dan, l’obligeant à se battre pour protéger Abra et sauver son âme...


En m'apercevant que depuis la création de mon blog je n'avais pas chroniqué un seul livre de Stephen King, j'ai décidé d'y remédier. J'avais l'embarras du choix, mais j'ai choisi Docteur Sleep, la suite de Shining. Ce livre a un petit goût particulier pour moi, puisqu'il me ramène presque 3 ans en arrière. Lors de la venue de Stephen King en France pour la première fois. J'avais eu alors l'occasion d'aller l'applaudir au Grand Rex avec ma meilleure amie. Ce fut un grand moment d'émotion, rencontrer, même de loin son auteur favori, et l'entendre raconter des anecdotes succulentes fut un vrai plaisir.

Donc voilà, il est temps donc de me plonger dans la suite de Shining et de retrouver le jeune Danny Torrance.

Nous retrouvons donc Dan Torrance, plus âgé, sa mère Wendy s'est éteinte il y a peu. C'est un jeune homme perdu, qui erre de ville en ville sans jamais s'attarder. Il est alcoolique et traîne de bars en bars. (Ce n'est bien évidemment pas sans nous rappeler son père). Un matin, se réveillant d'une grosse nuit trop arrosée, il se retrouve dans le lit d'une fille qu'il ne connaît pas. Tant bien mal il parvient à se rappeler la nuit d'avant. Il s'habille et au moment il s'apprête à voler l'argent de cette fille, il tombe nez à nez avec un petit bonhomme de 18 mois, portant les traces de maltraitance. Dan s'échappe sans venir en aide à ces 2 démunis. Cette image le hantera tout au long du livre.

Mais cette rencontre va profondément le marquer et il décide alors de s'en aller loin et de refaire sa vie. Il prend donc le train et s'arrête dans une petite ville du Maine (comme à l'accoutumée chez le King). Là il fait la connaissance de Billy qui lui propose d'aller rencontrer le maire pour lui offrir un travail. Ce qu'il fait de suite. Le maire, ancien alcoolique, reconnaît tout de suite en Dan l'alcoolique. Il lui propose donc le travail à une condition ; Dan doit participer activement aux réunions des Alcooliques Anonymes, et le maire sera son parrain.
Dan bien décidé à changer accepte. Et le voilà avec une nouvelle vie qui s'offre à lui. Tout irait bien si ce n'est qu'il se retrouve contacté par une jeune fille Abra, qui présente un shining extraordinaire. 

Cette petite met le doigt sur Le Noeud Vrai, une secte de "vampires" qui chasse, kidnappe et tue les enfants possédant le Don afin d'en asborber la vapeur, qui les rend immortels. Face à çà, la petite Abra se trouve démunit et va trouver en Dan un précieux allié. Dan va alors aider Abra et ensemble ils vont combattre ce Noeud Vrai. A eux deux, ils vont alors se découvrir un Don exceptionnel.

Voilà pour l'histoire. Bien, j'ai adoré cette suite. On retrouve avec plaisir le petit Danny qui avait été à l'époque aidé par Dick Halloran. Il va alors devenir le maître pour Abra. Il y a pas mal de flashback faisant référence à Shinning et c'est plutôt agréable. Le style de Stephen King est un style qui me plait toujours autant. On y retrouve toujours ce langage cru, ces gros mots, mais également une vision de l'Amérique vu par Stephen King. Et puis y'a pas à dire, cet auteur est un vrai maître du page-turner ! On commence la lecture et on ne peut plus s'arrêter de lire, en tournant page après page. La tension monte page après page jusqu'au dénouement final qui est toujours explosif. Certaines révélations vont nous surprendre.

Stephen King est vraiment pour moi le seul auteur capable de me happer complètement. Quand je le lis, plus rien n'a d'importance et je suis capable de faire abstraction de tout ce qui m'entoure. 

J'ai attendu presque 3 ans pour le lire, et finalement ça me fait bizarre de refermer l'histoire du petit Danny. C'est un personnage auquel j'étais déjà attaché lorsqu'il était petit. Mais dans Docteur Sleep il est toujours aussi attachant Je n'attendrai pas si longtemps pour me replonger dans un Stephen King, c'est certain. 

Donc à tous les fans du Maître, je ne peux que conseiller de lire cette suite. Une petite relecture de Shinning s'impose si vous l'avez lu il y a longtemps.



2 commentaires:

  1. Ca dois bien faire autant de temps que j'attends pour me lancer, il serait peut-être temps ^^

    RépondreSupprimer