jeudi 2 février 2017

Lecture commune de janvier : "La couleur de l'ombre" de Nathalie Lenoir


Chaque mois nous vous faisons découvrir sur Twitter quel livre sera notre nouvelle lecture commune et après lecture du roman choisit, c'est l'occasion de vous en parler dans un article à la double chronique.



Septembre 1989. Mathilda fait son entrée en cinquième. Handicapée par un bras cassé et son absence de poitrine, elle désespère d’échapper à la caste des « ni cools ni nazes ». Comme tous les élèves, mâles et femelles, du collège Arthur Rimbaud, elle est obsédée par Rose Hamilton, quinze ans, la fille la plus populaire de l’établissement. Elle va accéder à son idole par le biais de Libby, sa sœur cadette, une gamine surdouée, fantasque, et gravement malade. Celle que tout le monde traite en fille invisible. Leur amitié insolite, et l’espionnage intensif de Rose, ouvrent à Mathilda les portes d’un monde exaltant, jusqu’à ce qu’un drame bouleverse le destin des trois adolescentes… Un roman d’apprentissage doux-amer sur les affres de l’adolescence, sur fond de musique rock.


Chronique de Marion :

Mathilda débute son année de cinquième le bras dans le plâtre. La jeune fille discrète, ne fait partie ni des élèves "cools" ni des "nazes". A l'occasion d'une heure de permanence, elle va rencontrer Libby Hamilton, une jeune fille seule, malade, originale et rêveuse, mais que tout le monde ignore. Libby lui permet d'approcher son idole, celle à qui Mathilda rêve de ressembler et que tout le monde adore au collège : Rose Hamilton. Entre Mathilda et Libby commence alors une amitié originale, une amitié qui ne commence pas forcément pour les bonnes raisons, mais une amitié qui les marquera au final toutes les deux et les embarquera dans des histoires folles. Mais cette amitié se voit bouleverser par un terrible drame qui remet en question tout ce en quoi Mathilda croyait...

La couleur de l'ombre est le premier roman de Nathalie Lenoir. A travers celui-ci, l'auteure nous livre une histoire poignante sur les affres de l'adolescence et les conséquences de nos actes. Je dois avouer qu'il y a quelques mois, j'avais commencé ce livre avant de finalement le reposer au bout de quelques pages. Je me dis qu'aujourd'hui, j'ai bien fait, car au bout de quelques chapitres, je suis, au final, totalement entrée dans l'histoire.

Mathilda est une jeune fille plutôt timide et réservée qui va découvrir l'amitié, car elle ne partageait pas réellement de véritables amitiés avec ses camarades avant de rencontrer Libby. On se rend compte que leur relation est plutôt assez surprenante pour le début, on se demande réellement si celle-ci va les mener quelque part. Mathilda, tout comme nous d'ailleurs, est finalement surprise de voir à quel point elle s'attache à Libby sans réellement vouloir se l'avouer. Dans cette histoire, il y a finalement un avant et un après, en le lisant, vous découvrirez pourquoi, je n'ai pas envie d'en dire trop.

A vrai dire au début ce n'est pas vraiment cette relation qui m'a le plus marqué, mais c'est plutôt cette fascination que Mathilda a pour Rose. J'ai trouvé cela même un peu malsain, comment peut-on idolâtrer une jeune fille simple à ce point ? En venir à imiter sa gestuelle, à fouiller dans ses vêtements ? Je me suis réellement demandée jusqu'où elle serait capable d'aller.

Nathalie Lenoir à travers son livre met parfaitement en avant les relations entre adolescents. Les amitiés qui se créent, se nouent avec les raisons qui leur sont propres. Elle met aussi en avant la difficulté de chacun à trouver sa place au collège parmi les autres, l'importance qu'ils prêtent aussi à avoir la bonne attitude ou justement la bonne amitié. Son écriture douce et sensible offre un récit réussi et quelque peu poignant.

La couleur de l'ombre vous rappellera également sans doute quelques souvenirs de collège. N'hésitez pas à vous plonger dans ce livre qui saura vous toucher autant par son histoire que par ses personnages et qui vous fera surement réfléchir aussi un peu...


Chronique de Delphine :

La couleur de l'ombre, est un livre que j'ai reçu en SP il y a un moment déjà. Mais je n'avais pas encore eu le temps de pouvoir me plonger dedans. C'est donc dans le cadre de nos lectures communes avec Marion du blog LaDoryquilit que j'ai lu ce livre.

A première vue, le résumé me plaisait, et personnellement j'adore la couverture. La couleur de l'ombre c'est l'histoire de Mathilda, une jeune fille timide et réservée qui va faire une rencontre qui va changer sa vie. Elle fait sa rentrée des classes en cinquième, avec le bras dans le plâtre. Au cours d'une heure d'étude, elle va rencontrer Libbye Hamilton, une jeune fille malade, et seule. Libby passe inaperçue aux yeux des autres élèves du collège, elle est transparente. Si au départ, Mathilda ne souhaite pas sympathiser avec cette fille invisible, par peur d'être releguée elle aussi au même rang, les deux jeunes filles vont se rapprocher par l'intermédiaire de Rose, la grande soeur de Libbye à qui elle voue une admiration sans faille. Rose est l'idole de Mathilda. Grâce à Libbye, elle pourra alors approcher son idole. Cette amitié certes bizarre, va pourtant marquer l'adolescence de Mathilda jusqu'au drame qui va survenir. 

Je ne vous en dis pas plus. Cette histoire d'amitié m'a un peu dérangée. Parce qu'au départ, la relation qui se tisse entre les deux adolescentes est malsaine. Mathilda est tellement obnubilée par Rose, qu'elle essaye par tous les moyens de lui ressembler. Elle va alors avec Libbye fouiller dans les affaires de Rose, allant jusqu'à lire son journal intime. Elle utilise son amitié avec Libby pour pouvoir toucher son idôle. Alors qu'on sent bien que Libbye elle, est sincère. La première partie de ce roman est assez malsaine, et Nathalie Lenoir réussit parfaitement à décrire les relations entre adolescents. Elle met en avant la difficulté pour les adolescents de trouver leur place dans cette jungle que peut représenter le collège. 

La deuxième partie du roman racontera l'après drame et comment Mathilda va réagir. J'avoue que j'ai parfois eu envie de mettre des claques à Mathilda pour son comportement, mais comment rester de marbre face à la souffrance et au mal-être ? 

La couleur de l'ombre est un livre sur l'adolescence et ses difficultés. Tellement de changements s'opèrent à cet âge là qu'on comprend parfaitement le chamboulement que ça représente pour Mathilda. Ce livre vous rappellera sûrement des souvenirs. C'est un livre fort sur l'amitié également. Après avoir refermé ce livre, la première question qui me vient en tête c'est : Mieux vaut-il vivre avec des regrets ou des remords ? Et puis la deuxième réflexion c'est aussi qu'on ne profite pas suffisamment des gens quand ils sont là, on ne les apprécie pas toujours à leur juste valeur. Personnellement j'ai beaucoup aimé cette lecture. Et je ne peux donc que vous recommander de vous y plonger à votre tour.

Pour découvrir La couleur de l'ombre de Nathalie Lenoir, le roman est disponible par ici !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire