samedi 8 octobre 2016

Quel pétrin ! - Céline Barre

Synopsis : Jocelyne, boulangère quarantenaire, s'ennuie ferme dans sa ville du Cotentin. À la faveur d'une décision politique saugrenue, elle va reprendre en mains le cours de son existence ainsi que celui de sa commune peuplée d'administrés au caractère bien trempé. Elle va, au fil de ses mésaventures et des embûches qui ne manqueront pas de se présenter, se révéler à elle-même ainsi qu'aux autres.
Dans ce pétrin, vous trouverez des personnages hauts en couleur : des aristos, des gens « normaux », quelques hurluberlus, un réalisateur de films pornos, un curé pas très catholique, un président omnipotent.
Afin que la pâte lève bien, l'auteure a ajouté une pincée d'adultère, du suspense finement tranché, une bonne dose de solidarité mais aussi quelques zestes de lâcheté. Le tout nappé d'humour et de fantaisie.

J'ai reçu ce livre en sp depuis un moment, et j'avoue que j'ai presque honte de ne l'avoir lu que maintenant. Beaucoup de demandes, ne pas savoir dire non et voilà le tour est joué. Bref, je l'ai lu, et qu'est ce que je me suis régalée !! 

Dans Quel Pétrin ! Nous voilà dans le Cotentin, plus exactement à Tresville (prononcez bien Trèssville). Dans cette petite bourgade au demeurant fort sympathique, une décision politique va bouleverser un petit groupe de villageois. En effet, afin d'obtenir une déviation routière tant attendue par les villageois, on leur demande de mettre la main à la pâte et de remettre en état certains commerces de la ville laissés un peu à l'abandon. Si les travaux de "remise en beauté" plaisent et sont conformes aux souhaits du Président, alors l'Etat accordera les subventions pour la déviation. Qu'à cela ne tienne, Jocelyne, notre boulangère est bien décidée à tout mettre en oeuvre pour réussir et va prendre les rennes de cette grosse opération. Oui mais voilà, si c'était aussi simple, ça se saurait non ? 

Dans ce roman, Céline Barre nous livre une histoire des plus croustillantes. Oui c'est satirique, oui c'est très caricatural. Mais qu'est ce que c'est drôle !! Imaginez donc l'enfant d'aristocrate, obligé de vendre sa "Pursche" et d'aller travailler... Travailler ? Quel est ce mot étrange ? Mais Jocelyne veille au grain et est bien déterminée à mener sa petite troupe à la baguette ! (ahahahaha notez le jeu de mot ^^). Mais comment faire quand il faut tout mener de front et surveiller également sa nouvelle vendeuse aux formes généreuses ? Jocelyne n'est pas au bout de ses peines !! Qu'importe elle ne se résignera pas ! 

Honnêtement, j'ai beaucoup ri en lisant ce livre. Céline Barre transforme les mots pour notre plus grand plaisir. Quelques exemples : Pursche, duplicopieuse, Friendsbook, Pôle Boulot, Prizoc.... Et j'en passe et des meilleurs !  Les situations rocambolesques se succèdent et on se demande vraiment si notre Jocelyne réussira son pari !  

Mais au-delà de l'humour et de ces portraits caricaturaux, j'ai ressenti beaucoup d'attachements pour ces personnages, parce qu'au final, ils sont comme vous et moi. Ce sont des gens ancrés dans des habitudes de vie, avec chacun des blessures à l'âme. Personnellement, j'ai trouvé ce roman touchant à plusieurs reprises. Certains passages sont émouvants parce que l'auteure pointe du doigt des vérités qui nous touchent, qui me touchent.... 

"La vie est ainsi faite qu'on ne désire rien d'autres que ce que l'on a pas et méprise ce que l'on a, jusqu'à ce que l'on n'ait plus évidemment."

La plume de l'auteure est fluide et enlevée. Les dialogues sont frais et percutants. Bref, je ne peux que conseiller cette lecture. La suite m'attend dans ma PAL, et j'ai hâte de connaître la suite des aventures de Jocelyne et ses comparses.

Pour lire ce livre, c'est par ici => http://amzn.to/2ddZuK2


1 commentaire:

  1. J'ai adoré aussi, je partage complètement ton avis :)

    RépondreSupprimer